Ouganda / Somalie / UE : Kampala comme d’autres pays africains menace de retirer ses soldats de la Somalie si l’UE…

AMISOML’Ouganda, le plus grand contributeur à la mission de l’Union africaine qui lutte contre les djihadistes en Somalie, va retirer ses troupes l’année prochaine, a déclaré jeudi le chef de l’armée.

L’Ouganda a été le premier pays à envoyer des soldats en Somalie, le fer de lance de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) en mars 2007 pour combattre les insurgés Shabaab et de protéger le gouvernement internationalement soutenu de Mogadiscio. Burundi, Djibouti, l’Éthiopie et le Kenya ont depuis rejoint.

« Nous avons l’intention de se désengager de la Somalie à compter de décembre 2017, » a déclaré le chef des forces de défense le général Katumba Wamala.

« C’est une décision officielle de l’Ouganda et les principaux acteurs sont informés sur la voie à suivre», a-t-il dit.

Le mois dernière, porte-parole de l’armée, Paddy Ankunda, disait que l’Ouganda allait « examine …sa présence dans l’AMISOM ».

Wamala a refusé de donner des raisons spécifiques pour le retrait prévu en disant seulement: «Il arrive un moment où l’homme doit revenir à la maison. »

Cette annonce intervient dans le sillage de la décision de l’Union européenne des compressions budgétaires à l’AMISOM et au milieu des négociations à venir sur le renouvellement attendu du mandat de l’AMISOM par le Conseil de sécurité des Nations unies le mois prochain.

En janvier, l’UE, un des principaux donateurs à la mission en Somalie, a réduit son financement de 20% en disant que les pays africains doivent assumer une plus grande partie du fardeau des salaires des soldats.

Peu après, le Kenya a menacé de retirer ses 3.700 soldats en signe de protestation.

À la fin de mai, l’ONU a approuvé une extension du mandat de l’AMISOM jusqu’au 8 Juillet quand un renouvellement complet sera discuté.

L’Ouganda a fait des menaces similaires dans le passé. En 2012, il n’a pas réussi à donner suite à une menace de se retirer de toutes les missions de maintien de la paix après que les enquêteurs de l’ONU accusaient de soutenir les rebelles dans l’est de la République démocratique du Congo.

La paix en Somalie est-elle utile pour le développement et la stabilité des pays africains ou de l’UE pour ces premiers avancent des menaces similaires si l’UE ne les payait pas ?

Hassan Cher

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :