Ethiopie: Un parti de l’opposition rejette les résultats des élections législatives

voteUn des principal parti d’opposition de l’Ethiopie, Semeyawi (bleu), a rejeté à la fois le processus électoral et les résultats préliminaires publiés le mercredi à la suite des élections législatives de dimanche.
«Le Parti Bleu ne considère pas le processus comme libres et équitables et n’acceptera pas le résultat des élections malsaines et non démocratiques», a déclaré le parti d’opposition dans un communiqué qu’il a publié le vendredi.

Les résultats partiels annoncés par la commission nationale des élections de l’Ethiopie (NEBE) ont montré que le Front démocratique révolutionnaire du peuple (EPRDF), parti éthiopien au pouvoir et ses organisations politiques régionales alliées ont jusqu’ici remporté 442 sièges sur le 547 siège du parlement déclarés.

« Cette victoire 100% pour le régime est un message de la honte », a souligné le communiqué, ajoutant que la victoire écrasante était une indication que un «système multipartite est finie en Ethiopie ».

La force politique la plus jeune en Éthiopie qui a participé aux élections nationales pour la première fois, a accusé le parti au pouvoir en utilisant des tactiques autoritaires pour garantir la victoire.

Le porte-parole du Parti Bleu, Yonatan Tesfaye a déclaré que les candidats se sont vu refuser l’enregistrement et quelques autres ont été illégalement annulées par le Conseil des élections après qu’ils ont été enregistrés.

Tesfaye a affirmé que quelque 200 candidats du parti se sont vu refuser le droit de se présenter pour le Parlement et 52 membres du parti et de nombreux autres sympathisants ont été arrêtés dans la période qui a précédé les élections.

« Les forces de sécurités et les cadres de l’EPRDF ont continué de harceler, en battant, arrêtant et tuant certains cas, les candidats et les observateurs potentiels des partis d’opposition, sans aucune raison valable, » a-t-il dit.

« Nous ne pensons pas qu’il y ait un système de justice indépendant pour traiter nos plaintes. Nous continuerons notre lutte pacifique », a conclu le porte-parole.

Plus à 90% du total enregistré sur le 36,8 millions de personnes qui ont voté au cours des élections nationales de dimanche; la première du pays depuis de longue date.

Les résultats définitifs des élections seront annoncés le 22 Juin.

La mission de l’Union africaine (UA) les observateurs, le seul groupe de surveillance déployés pour superviser le processus électoral a dit que les élections générales de l’Ethiopie étaient «crédibles» et en conformité avec les normes de l’Union africaine.

« Les élections parlementaires éthiopiens étaient généralement compatibles avec les lignes directrices de l’UA sur la tenue d’élections en Afrique », a déclaré l’ancien président namibien, Hifikepunye Pohamba, dans un rapport initial, il a émis le mardi.

L’Union européenne a également exprimé sa satisfaction à l’issue du processus électoral « largement pacifique et ordonnée » et a félicité le travail exercé par le Conseil national électoral d’Éthiopie

Selon la société Ethiopie radiodiffusion d’Etat (EBC), l’UE a pris note de la déclaration préliminaire de l’Union africaine mission d’observation électorale, y compris les points à améliorer identifiés par la Mission.

L’UA a ajouté que le processus électoral a été discuté dans le cadre du dialogue politique UE-Ethiopie avec le gouvernement et avec les principaux acteurs politiques.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.