Afrique de l’Est : L’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie conviennent de former un conseil suprême trilatéral

le 23 mars 2015

le 23 mars 2015

Le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi, le président soudanais Omar El-Bashir, et le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn se sont accordés mercredi pour former un conseil suprême pour les questions économiques et politiques mutuels.

La réunion s’est tenue à la marge du sommet économique africain à Charm El-Cheikh.

Le conseil est une autre étape pour renforcer les liens entre l’Egypte et l’Ethiopie après que Caire a exprimé des craintes sur le projet du Grand Renaissance Dam d’Addis-Abeba et ses effets possibles sur la part de l’eau du Nil de l’Egypte.

Addis-Abeba a affirmé à plusieurs reprises que le barrage de 6.000 mégawatts, qui sera la plus grande centrale hydroélectrique de l’Afrique, ne serait pas nuisible aux pays en aval dont l’Egypte et le Soudan.

En avril, les trois pays ont choisi deux cabinets de consultants internationaux pour mener des études prévisionnels de l’impact du barrage contesté sur l’Egypte et le Soudan.

En mars, l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie ont signé une déclaration de principes sur le barrage, en acceptant de sauvegarder les intérêts de tous les trois pays.

Le sommet économique de Charm El-Cheikh accueille trois comités économiques régionales de l’Afrique (CER): COMESA, l’EAC et de la SADC.

L’Egypte a signé mercredi avec 25 nations africaines, un accord pour former la plus grande zone de libre-échange du continent (ALE), intégrant le COMESA, la SADC et l’EAC.

L’accord ALE entre les trois principaux comités économiques, qui représentent ensemble 1,2 milliards de dollars PIB (plus de la moitié du PIB total de l’Afrique), vise à créer le libre-échange pour les marchandises immédiatement avec l’espoir d’introduire les services et des occasions d’investissement intra-continent à un stade ultérieur.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.