Somalie : L’AMISOM en Somalie soutient le développement et la facilitation des systèmes de contrôle judiciaire

AMISOMLe ministère somalien de la femme et le développement des droits de la collaboration avec l’AMISOM ont convoqué aujourd’hui une table ronde sur le système judiciaire du pays, en vue d’œuvrer à la création de structures efficaces.

Les discussions ont attiré des représentants du gouvernement fédéral de la Somalie, de la société civile ainsi que des conseillers juridique, politiques et sur les genres de l’AMISOM, les femmes et les unités de protection des enfants.

Les discussions de la journée ont porté sur l’évaluation des systèmes judiciaires actuelles, les défis actuels et la façon dont ceux-ci peuvent être adressées à assurer l’accès à la justice pour le peuple somalien.

S’exprimant au cours des débats de la table ronde, le Président du Comité des droits de l’homme du Parlement fédéral de Somalie, l’honorable Maryan a souligné l’importance de systèmes efficaces, en particulier pour garantir la justice pour les victimes de la violence.

«L’injustice a atteint un niveau où les femmes et la population en général, évitent de réclamer ce qui est leur revient de droit ou discuter. Cela est dû à la croyance que les institutions de la justice ne sont pas réellement fondées sur la justice et que les gens ne discutent point de leurs droits. Il est donc impératif que nous ayons des résultats utiles sur cet événement et que le gouvernement somalien et l’AMISOM facilite cela, créer un partenariat fructueux qui sera utile à la population somalienne », a-t-elle dit.

Selon un communiqué de presse du service d’Information Publique de l’AMISOM, M. Adebayo Kareem, l’AMISOM un juriste principal, a noté que l’histoire du pays a érodé les systèmes de justice, qui doivent maintenant être rétablie.

«L’engagement de l’AMISOM en Somalie est d’aider aussi à la remise en fonction du secteur judiciaire et pénal de la justice. Nous savons tous que, en raison de l’histoire de la Somalie, nous avons un conflit d’environnement large de droit en Somalie. Nous avons l’histoire du droit civil, nous avons l’histoire de la common law, nous avons le régime traditionnel de règlement des différends et nous avons la Constitution et ces quatre systèmes différents sont un risque de conflit. Donc, l’une des raisons de l’AMISOM est de voir comment nous pouvons harmoniser ces diverses sources de soutien juridique « , a-t-il dit.

Des représentants du gouvernement somalien ont apprécié le rôle joué par l’AMISOM s’assurer que les structures institutionnelles du pays sont rétablies.

« La Somalie a besoin aujourd’hui de justice. Nous avons des faiblesses en matière de justice. Nous avons besoin d’un système judiciaire; nous avons besoin de justice et de sécurité. Je voudrais exprimer ma gratitude à l’Union africaine et les composants respectifs de l’AMISOM qui ont collaboré avec nous. Nous avons établi un partenariat sur la sécurité, l’égalité des droits de l’homme et des femmes et la protection des enfants. Nous sommes reconnaissants pour cela et maintenant ils travaillent sur la justice ainsi et nous en sommes reconnaissants », a déclaré Ader Ali Mohamed, le directeur de la sensibilisation du public, Ministère de la femme et droits de l’homme.

La table ronde a été organisée afin d’identifier les lacunes dans les systèmes judiciaires des pays et élaborer une stratégie sur la façon de faciliter la mise en place de systèmes de justice efficaces en Somalie.

L’AMISOM continue de participer à différentes parties prenantes et de soutenir les processus visant à renforcer des institutions en Somalie….

HCH


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.