Puntland / Somaliland : Les forces de deux camps se sont massés dans des régions pétroliers

Somaliland-et-PuntlandLes deux régions somaliennes rivales ont envoyé des troupes dans les zones contestées au nord de la nation déchirée par la guerre, la Grande-Bretagne, l’Union européenne et les États-Unis a déclaré samedi dans un appel commun au calme.

Les troupes de Somaliland, état auto-proclamé dans le nord-ouest et les soldats de Puntland autonome dans le nord se sont installés dans les zones contestées des régions du nord de Sool et de Sanaag.

La Somaliland et le Puntland réclament chacun de son côté plusieurs territoires dans les zones frontalières, y compris les blocs de pétrole potentiellement intéressantes, avec les deux parties dans certains cas de délivrance des permis d’exploration qui se chevauchent.

« Nous demandons le retrait immédiat des forces armées des zones contestées des régions de Sool et de Sanaag, et appelons tous les acteurs à s’abstenir de toute violence», ont déclaré l’ambassadeur britannique Neil Wigan, l’envoyé de l’UE Michèle Cervone d’Urso et l’émissaire américain James McAnulty.

Les forces rivales se sont affrontées dans les temps à plusieurs reprises dans la région, une zone de non-droit en bordure de l’Ethiopie qui ne reconnaît pas l’autorité du gouvernement central basé à l’extrême sud de Mogadiscio.

«Nous exhortons la retenue et opposons à l’utilisation de la force, » dit la déclaration conjointe.

La Somaliland, ancienne colonie britannique, a rompu avec la Somalie en 1991, l’année où le reste de la Corne de l’Afrique fut dans une guerre civile.

Le Puntland a mis en place son propre gouvernement en 1998, mais à la différence du Somaliland voisin, il n’a pas déclaré d’indépendance mais reste un état autonome membre de l’état fédéral somalien.
– AFP


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.