Kenya : Nairobi, fer de lance de la lutte du peuple sahraoui.

Uhuru Muigai KenyattaLe président kenyan, Uhuru Kenyatta a affirmé mercredi que la lutte de son pays contre toutes les formes de répression, de colonialisme et de discrimination raciale constituait le principal motif pour soutenir le peuple sahraoui et sa cause juste, a rapporté l’Agence de presse sahraouie (SPS). Le président Kenyan a indiqué, à l’occasion de l’anniversaire de l’autodétermination ayant mené à l’indépendance du Kenya et sa libération du colonialisme britannique en 1963, que la position de son pays « est cohérente avec les exigences de la légalité internationale, les décisions et les politiques de l’Union Africaine (UA) », étant donné qu’il s’agit d’une question de décolonisation. Le chef de l’Etat kenyan a dit qu’ »il œuvrera sans relâche afin d’en finir définitivement avec le colonialisme dans le continent africain et soutenir la lutte du peuple sahraoui pour l’autodétermination et les démarches de l’UA visant le développement, la complémentarité, le respect des droits de l’homme et la consécration de la suprématie de la loi et de la démocratie ». Le président kenyan a indiqué lors d’une cérémonie organisée au Palais présidentiel qui s’est déroulée en présence de membres de son gouvernement et du corps diplomatique accrédité à Nairobi, que « les objectifs de l’UA consistent en le respect inconditionnel de la souveraineté de chaque état membre et de son intégrité territoriale, outre le soutien du droit des peuples à la liberté et à l’autodétermination ». L’ambassadeur sahraoui Bah Almed avait présenté le 29 mai dernier les copies figurées des lettres de créances l’accréditant en qualité d’ambassadeur plénipotentiaire de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) au Kenya. letempsdz


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.