Djibouti : les forces armées de Tadjourah en manque d’évènement font des arrestations arbitraires dans le milieu de la jeunesse de ce district du Nord

policier africaineHier, plus précisément le matin, les militaires de la caserne de Tadjourah ont procédés à une arrestation arbitraire et flagrante des jeunes natives de Tadjourah sous l’ordre du chef du corps militaire de Tadjourah, Ali Chehem.

Notamment, ils ont arrêtés plusieurs jeunes de Tadjourah, et puis les ont transférés à la brigade de la Gendarmerie de Tadjourah pour que cette dernière fasse des interrogatoires. Il est fort de constaté que la Gendarmerie n’a pas avancé des éléments fondés pour arrêtés ces jeunes, également aucun résultat n’est publié à la fin des interrogatoires. Incroyable mais vrai.

En effet, on entend aussi, d’après des sources des bonnes fois, que ces jeunes seront transférés aujourd’hui ou demain vers la capitale. Et si ces jeunes sont transférés alors les jeunes de Tadjourah se préparent à exposer leurs colère et indignations sur la place publique par des manifestons dans les rues de la ville Blanche comme dans les années 2011 et 2012.

La population de Tadjourah condamne fermement ce genre d’arrestation illégale et honteuse. Elle dise haut et fort « Stop à la terreur militaire », et exige la libération immédiate et sans condition de ces jeunes innocents.

La jeunesse de Tadjourah


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :