Djibouti : Constat est, hélas, fait.

Constat est, hélas, fait.La méthode pratiquée par les tenants de “l’Ordre des désordres” est similaire à celle pratiquée dans les pays dits “totalitaires”.

La succession à Majes tueuse Majesté IOG devenant tout à la fois “Affaire urgente” et compliquée au niveau du pouvoir en place (fortes oppositions pour se partager le trône, donc le gâteau…alors que la reine Paulette pourrait nous réserver des surprises dont celle d’assumer la gérance des lieux en attendant qu’Aïnaché sorte de “l’enfance”…..), il est un point sur lequel les “collabos” et prétendants à la succession sont néanmoins en accord, quasiment parfait.

En effet, il s’agit en préalable de laminer rapidement et quasi totalement la véritable opposition, y compris celle qui manifeste dans les rues en la repoussant au-delà des frontières et de ne conserver néanmoins pour l’avenir que quelques vieux caciques, “collabos d’antan” et opposants d’opérettes, pour les maintenir dans des postes dits de “pots de fleurs” grassement rémunérés. Ceci aux fins de s’assurer une grande tranquillité pour l’avenir et rassurer les observateurs étrangers quant à la stabilité politique à Djibouti mais aussi de donner bonne conscience aux Occidentaux. Conclusion : TOUT VA BIEN à Djibouti ! Par ailleurs, en ce qui concerne le Respect de l’Humain ? Idem !

Vu des fenêtres des palaces locaux, casino et autres lieux d’observation ; tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Alors pourquoi s’inquièterait-on ? Vraisemblablement un second Rwanda en préparation….et une jeunesse triée pour être sacrifiée, au mieux pour la forcer à l’exil après un séjour à Gabode ; mais ceci n’est que secondaire.

RP


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.