Somaliland/Djibouti : Deux hélicoptères de la force aérienne de Djibouti ont bombardé Hargeisa au mois d’avril 2019.

Somaliland/Djibouti : Deux hélicoptères de la force aérienne de Djibouti ont bombardé Hargeisa au mois d’avril 2019.

Ad

En sait que depuis fin 2016 un conflit a éclaté entre Ahmed Osman Guelleh Arab — du clan Arab/Isaaq — d’un côté et de l’autre côté Ismaël Omar Guelleh, son épouse Kadra Mahamoud Haïd et leur fils Aïnache Ismaël Omar.

Ce conflit est né quand Ahmed Osman Guelleh Arab, qui gérait des biens mal acquis appartenant à la famille d’Ismaël Omar Guelleh, a voulu se doter des sociétés et une fortune personnelle distinctes de ceux-ci de la famille du président de la République de Djibouti.

Par réquisition introductive d’instance en date du 27 août 2017, le procureur de la République de Djibouti, monsieur Aïd Ahmed Ibrahim, neveu d’Ismaël Omar, requiert l’ouverture d’une information judiciaire à l’encontre de messieurs Ahmed Osman Guelleh et Gavin Dehning, d’avoir à Djibouti, courant 2014 jusqu’en mai 2017, en qualité d’auteur et de coauteur, soit dans un temps non prescrit par la loi ou le règlement, détourné des biens et des services appartenant à la société DOUDA TAZWID INDUSTRIES, notamment en établissant des surfacturations sur les commandes de la société DOUDA, afin de créer des usines similaires à Hargeisa sous le nom d’Ahmed Osman Guelleh.

Ayant pris la fuite depuis longtemps, Ismaël Omar Guelleh a ordonné à son neveu procureur de la République de Djibouti, Aïd Ahmed Ibrahim de rendre le jugement le plus vite possible. Le président de la République de Djibouti remet le jugement à Mohamed Saïd Guedi, un de ses gérants des biens mal acquis, un Habar-Awl/Isaaq, de faire valider auprès des ministères concernés de la Somaliland le mandat d’arrêt lancé contre Ahmed Osman Guelleh Arab. Ce qui fut fait, mais son clan s’y est opposé et juré de défendre leur fils même au prix de déclencher la guerre civile en Somaliland entre les clans Isaaq.

Vu la protection qu’Ahmed Osman Guelleh bénéficie, Ismaël Omar a choisi la manière forte.

Après des informations reçues de la part du service des renseignements somalilandais, Ismaël Omar Guelleh a envoyé deux hélicoptères de la force aérienne de Djibouti sur Hargeisa pour bombarder la cachette d’Ahmed Osman Guelleh Arab.

Les agents du renseignement somalilandais avaient localisé Ahmed Osman Guelleh dans un campement nomade situé à Baligubadle, une plaine sise à 66 km de Hargeisa en allant vers le Sud-Ouest. Baligubadle est une localité majoritairement habitée par le clan d’Ahmed Osman Guelleh, le clan Arab/Isaaq.

Mais les matériels de combat défectueux de l’armée de l’air djiboutienne ne leur ont pas permis de bien localiser leur cible et les deux hélicoptères ont bombardé, le 13 avril 2019 vers 14 h temps local, un campement situé entre défectueux (distant de 18 km de Baligubadle en allant vers le Sud-Est) et Qool-Cadey qui sont deux localités habitées par le clan Idagale/Isaaq.

Le même jour, le 13 avril 2019, quelques heures après les bombardements, vers 17 h temps local, les deux hélicoptères atterrissent à l’aéroport Egal d’Hargeisa pour se ravitailler et une heure après ils reprennent leur vol en direction de Djibouti.

Mais pourquoi Ismaël Omar Guelleh veut-il assassiner Ahmed Osman Guelleh ?

La mafia djiboutienne dirigée par Ismaël Omar Guelleh dilapide sans vergogne les caisses de l’état djiboutien et investit les butins dans des sociétés enregistrées au nom des autres et gérées par des underboos de la mafia. Ahmed Osman Guelleh Arab était chargé de gérer le Group GSK qui coiffait une myriade des sociétés activent dans tous les domaines.

Comme la manutention aux ports de Djibouti, les transports mer-terre-air, etc.

Cette situation a surement permis à Ahmed Osman Guelleh Arab d’être témoin des trafics d’armes, de drogues et d’êtres humains tenus par la mafia djibouto-somalienne.

Sans oublier que les bénéficiers de ces trafics d’armes sont en grande partie des groupes extrémistes religieux, tels qu’Al-shabab – Al-Qaëda du Yémen et de la Somalie, etc.

Ainsi, Ahmed Osman Guelleh Arab est entrain évidemment de menacer Ismaël Omar de révéler au monde les dossiers ou informations sensibles dont il a dans les mains.

L’évolution actuelle de la situation ?

Les sages et commerçants de l’ethnie Isaaq se sont réunis et tentent de récolter auprès de l’ethnie Isaaq le maximum des millions de dollars qu’ils peuvent rassembler pour les remettre à Ismaël Omar Guelleh et de s’excuser en plus.

Ismaël Omar Guelleh, va-t-il accepter cette proposition de l’ethnie Isaaq ?

Assurément pas !

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared