Éthiopie/Djibouti : Ismaël Omar Guelleh a donné l’ordre d’assassinat de l’artiste Maslax avec une balle dans la bouche.

Éthiopie/Djibouti : Ismaël Omar Guelleh a donné l’ordre d’assassinat de l’artiste Maslax avec une balle dans la bouche.

Ad

Des proches du colonel Mohamed Djama Doualeh, le commandant de la garde républicaine, qui craignent que les bêtises de Guelleh ne débouchent sur une guerre clanique, ont préféré nous soulever le projet d’assassinat du jeune artiste engagé, Maslax Saïd Doubad dit Romio Maslax Ramiiz. Les sources ont rajouté que le jeune Maslax sera éliminé avec une balle dans la bouche, les méthodes de la mafia.

Cette technique d’assassinat est bien connue à Djibouti et déjà un autre homme a connu le même, feu le lieutenant Mousse Mahamoud Nour dit Deheye, un Saad-Moussa. Un spécialiste du fichier de la Gendarmerie qui connaissait bien le dossier de l’Affaire Borel a été liquidé non loin d’Arta le 27/09/2002, deux jours après avoir eu une rencontre discrète avec le Président de la République, Ismaël Omar Guelleh, et deux jours avant la venue des Journalistes d’Antenne 2 en provenance d’Addis-Abeba, qu’il devait rencontrer.

Mais pourquoi Guelleh veut-il assassiner le jeune Maslax ?

En septembre 2018, Ismaël Omar Guelleh avait interdit à Maslax de tenir une soirée musicale à Djibouti sous prétexte qu’il est un Yonis-moussa/Issa, les ennemies jurées des Mamasans. Suite à un article que nous avions publié le 14 septembre 2018 sur www.hch24.com (http://www.hch24.com/actualites/09/2018/djibouti-ethiopie-guelleh-dit-maslah-est-un-odahgobe-donc-ne-lui-autorisez-pas-la-soiree-musicale/) les Bahfourlab/Mamasan de Djibouti se sont empressés de l’invité à Djibouti en lui payant tous les charges. Le 12 octobre 2018, Maslax a tenu son show musical à la Corniche, à Djibouti, et se fut un show qui a secoué toute la ville de Djibouti. Il a fait un deuxième show musical, mais gratuit cette fois, à Ali-Sabieh.

Plus la fin du mois d’octobre 2018 s’approchait, plus Maslax découvrait que sa relation avec le régime clanico-mafieux se compliquait.

Le clan Bah-Fourlaba/Mamasan au pouvoir à Djibouti a recommandé au jeune artiste d’accomplir des services qui mettaient en danger à la sécurité intérieure de l’Éthiopie. Maslax, a refusé de jouer ce jeu et a fait savoir au Bahfourlaba/Mamasan que les affaires des issas dépendent de leurs dirigeants culturels dont en premier le Gande (le sénat culturel).

Cette position claire de Maslax n’a pas été du goût de Bahfourlaba/Mamasan qui lui a bloqué tout son argent et retiré son passeport de voyage. Le colonel Mohamed Djama Doualeh l’a tenu en otage à Arta pendant quelques jours.

Le matin du dimanche 28 octobre 2018, le service média de la garde républicaine se présente au lieu de détention de Maslax, la maison de Mohamed Djama à Arta. L’artiste est contraint de faire le live suivant : https://youtu.be/QV_MJ2XOQEg.

Le 29 octobre 2018, le colonel Mohamed Djama Doualeh loue un jet privé de la compagnie éthiopienne « éthiopien Airlines » et ne se déplace en personne avec le jeune artiste Maslax Saïd Doubad à Dire Dawa pour raconter à l’ougas Moustapha que l’artiste était menacé par des issaq et des Hassoba et qu’il est son sauver. Le film « Il faut sauver le soldat Ryan » de Steven Spielberg prend une dimension réelle dans cette discussion entre Mohamed Djama Doualeh et l’Ougas Moustapha Mohamed Ibrahim.

Mais voilà que cinq mois après cette aventure malheureuse de Maslax à Djibouti, l’affaire fait un nouveau rebondissement avec une vidéo en live publiée sur le Facebook le mardi 21 mai 2019. Dans ce Live Facebook, le jeune Maslax, l’artiste engagé de Dire Dawa, dévoile certains pratiques machiavéliques de Bah-fourlaba/Mamasan, le clan d’Ismaël Omar Guelleh. Sans citer directement les noms de toutes les personnes dont il accuse, sauf le parrain de la Mafia, Ismaël Omar Guelleh, Maslax relate brièvement des problèmes qu’il a rencontrés pendant son passage à Djibouti et des secrets qui ébranleront la toile dont il révélera dans un live Facebook qu’il tiendra le vendredi 24 mai 2019.

Maslax n’a pas tenu sa promesse et retombe dans son silence inquiétant. Ce jeune artiste n’a pas conscience du jeu qu’il joue avec la mafia. Dans ce milieu, il faut garder sa bouche bien fermée ou tout déballer et s’attendre la réaction de la mafia.

Maslax est actuellement sous le viseur de la mafia, mais Guelleh ira jusqu’au bout de son projet d’élimination du jeune artiste engagé ?

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared