Djibouti / Ethiopie: le colonel Abdillahi Abdi et le lieutenant Yahye sont en prison sur ordre de…

Des sources concordantes en provenance de Djibouti nous confirment que le colonel Abdillahi Abdi, directeur de la police nationale, et le lieutenant Yahya de l’aéroport sont aux arrêts depuis le lundi 7 Mai 2018 mais l’ordre de les emprisonner est arrivé le mercredi 9 Mai 2018.

En effet, Abdillahi Abdi Farah est accusé d’être le principal instigateur de ce grand projet des trafics de documents d’identités et le lieutenant Yahye d’avoir mis sur les faux passeports djiboutiens les tampons d’entrée et sortie antidatée.

Chefs d’accusations retenus contre ces deux officiers de la police sont les mêmes que ceux utilisés pour emprisonner  le colonel Gona (un afar) de la police des airs et des frontières (police de PAF) et son adjoint le colonel Abdo Omar Farah Iltireh  (un Issa/Saad-Moussa).

Mais pourquoi un tel retournement de la situation?

Le nouveau premier ministre éthiopien, Ahmed Abiy, avait prévu de faire à Djibouti une visite de 48h qui devrait commencer le 29 avril  au 1 Mai 2018 mais sa visite fut avancée de 24h. Dès son arrivé le 28 avril 2018, Abiy et son chef de la sécurité éthiopienne ont été reçu au Palais de Haramous dans une discussion à-huit-clos avec Ismaël Omar Guelleh. Les discussions ont particulièrement portées sur les faux documents de voyage que Djibouti a délivré à des ex-barons du pouvoir éthiopiens qui se sont barrés avec des milliards des fonds publics.

Guelleh fait savoir à son hôte que le deux colonels coupables sont traduits devant la justice et emprisonnés, il s’agit de Gona et de son adjoint Abdo Omar.

Les organes de surveillance du pays, l’Agence éthiopienne de sécurité des réseaux d’information (INSA), chargée de scruter les activités en ligne des citoyens éthiopiens de l’intérieur et de l’extérieur dont Abiy Ahmed était le dirigeant et co-créé suivait de près la réaction des Djiboutiens sur les réseaux sociaux au sujet de la visite du premier ministre.

Ces sentinelles éthiopiens du Net informent à Abiy Ahmed, le 28 avril 2018 vers 18h, qu’un site web dénommé HCH24 publié des informations contraire à celles dites officielles reçus du côté Djiboutien. Abiy, déjà énervé du manque de protocole du président de la région Somalie de l’Ethiopie, Abdi Iley, pendant son arrivé à l’aéroport de Djibouti, écourte sa visite et décide de quitter Djibouti le 29 avril 2018. Du coup il demande à Guelleh le respect du un protocole de coopération globale dans les domaines sécuritaires et militaires signé entre les deux pays le  jeudi 28 avril 2016.

Guelleh fait savoir à son épouse Kadra Haid que son chouchou, le colonel Abdillahi Abdi, ne peut plus être protégé.

À suivre…

Hassan Cher

Ethiopie / Djibouti : Abiy Ahmed  à Djibouti pour discuter des milliards qui ont fuités vers Djibouti

Djibouti / Ethiopie: Lettre ouverte au premier ministre de la république démocratique fédérale d’Ethiopie

 


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.