Djibouti / Genève : La délégation de Guelleh au banc des états « voyous » à l’ouverture de la 105e CIT de juin 2016 à Genève

105e session de la Conférence internationale du Travail - juin 2016 - à Genève105e session de la Conférence internationale du Travail, en juin 2016 à Genève.

Du 30 mai au 10 juin, les représentants de gouvernements, employeurs et travailleurs de 187 Etats membres discutent des problèmes liés aux chaînes d’approvisionnement mondiales, de l’emploi au service de la paix, de la sécurité et de la résilience aux catastrophes, ainsi que de l’impact de la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable.

Les délégués examineront également des modifications au Code de la Convention du travail maritime et examineront le rapport du Directeur général sur la pauvreté.

Depuis 20 ans un état africain se fait remarquer, chaque année, au cours de cette conférence comme d’autre, non pas positivement mais plutôt par ses comportements dignes d’un état voyou*.

Cette situation peut surprendre toute personne étranger à la politique djiboutienne et au système mafieux qui usurpe le pouvoir du pays au détriment du souhait du peuple mais pour il est tout à fait clair que ça reflète l’image diabolique d’Ismaël Omar Guelleh qui est égal à lui-même et à son esprit limité.

Comme à l’accoutumé Guelleh a envoyé à cette conférence ces alibis syndicaux qui ne sont rien d’autre que des agents de la police politique du régime, SDS.

Et comme d’habitude, depuis 20 ans, la plainte de l’intersyndicale UDT/UGTD est devant la commission de vérification des pouvoirs de la 105e session de la Conférence internationale du Travail, en juin 2016 à Genève, dès le 10 mai 2016.

« Règlement de la Conférence internationale du travail de l’OIT à Genève.

…Article 5

Commission de vérification des pouvoirs

  1. La Conférence, sur proposition de la Commission de proposition, désigne une Commission de vérification des pouvoirs composée d’un délégué gouvernemental, d’un délégué des employeurs et d’un délégué des travailleurs.

  2. La Commission de vérification des pouvoirs examine les pouvoirs des délégués et de leurs conseillers techniques, ainsi que toutes protestations y relatives, conformément aux dispositions de la section B de la partie II. Dans les limites établies par ladite section, elle peut également examiner toute plainte relative au non-respect du paragraphe 2 a) de l’article 13 de la Constitution de l’Organisation Internationale du Travail -OIT. »

Nous vous informerons régulièrement de l’évolution des événements au cours de la conférence.

Hassan Cher

* définition de voyou : Individu peu scrupuleux, qui ne respecte pas les lois.

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :