Somaliland : Le président de la Somaliland veut terroriser la population par des actes terroristes afin de…

Somaliland- Habar yonis iyo Habar jecloDeux explosions ont secoué la ville de Hargeisa la nuit dernière et l’avant-dernière nuit, à la suite d’une violente dispute de pouvoir dans les factions du parti au pouvoir Kulmiye.

L’explosion de la nuit dernière a eu lieu près du commandement des forces des sécurités nationales du Somaliland commandement (SACC), qui n’est pas loin de l’administration de la justice de la Somaliland. Alors que l’explosion de la nuit d’avant a eu lieu dans la rue située derrière l’hôpital général de Hargeisa. Aucune victime n’a été signalée, mais les explosions ont créé la peur et la confusion pour les résidents de la ville.

Le ministre de l’Intérieur du Somaliland, Mohamed Ali Waran’ade a dit que les deux explosions ont été causé par des engins explosifs improvisés (EEI).
M. Waran’ade a accusé des membres de la tendance rivale du parti politique Kulmiye, parti au pouvoir, d’être responsable de l’explosion dans la ville de Hargeisa et les a accusés de causer des problèmes d’insécurité.
 » Ce qui s’est passé la nuit dernière et avant-dernière n’est pas l’œuvre d’un ennemi extérieur, mais des actions dangereuses nés des conflits au sein du parti au pouvoir «, a déclaré le ministre.

Citant des sources de renseignement, Waran’ade déclaré que les responsables du parti au pouvoir étaient impliqués dans les deux nuits suivantes des explosions qui ont retenti dans la ville de Hargeisa.

En effet, le congrès du parti au pouvoir, parti Kulmiye, dont la présidence est assuré par l’actuel président de l’état autoproclamé de la Somaliland, Ahmed Mohamed Mohamoud Silanyo, qui devait avoir lieu depuis longtemps peine à se tenir en raison des divergences graves et sérieuses qu’il connait.

Le président Silanyo, de la tribu Isaak – de clan Habar-Jeelo, veut coute que coute rester à la tête du parti Kulmiye afin d’être réélu, pour un troisième mandat, à la haute magistrature de la Somaliland. Mais, se dresse sur son chemin un farouche candidat, il s’agit de monsieur Muuse Biihi, de la tribu Isaak – clan Habar-Awal, un cousin proche de l’épouse du président de la république de Djibouti.

Monsieur Biihi est déterminé à se présenter au poste du président du parti Kulmiye et à l’élection présidentielle de la Somaliland. Il reçoit un soutien financier du couple présidentiel de Djibouti et compte mettre à la tête de la Somaliland la ville de Gabiley, chef-lieu du district de Habar-Awal.

Ainsi, ces explosions de la terreur sont l’œuvre de l’équipe de Silanyo dans le but d’accuser et d’arrêter le rival Muuse Biihi qui met à mal la mainmise du pouvoir du pays du clan de Silanyo.

La Somaliland, qui partage la frontière avec la région de l’Ogaden et la petite nation d’Afrique de Djibouti a rompu avec le reste de la Somalie en 1991 et a été relativement en paix au cours des deux dernières décennies.

Hassan Cher

 


 Share

Share this post:

Related Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :