Djibouti : Soyons réalistes, exigeons la répression !

Mohamed Isse - profilArrêtons de jouer aux vierges effarouchées face à un pouvoir sanguinaire. Nous savons depuis longtemps que le régime en place est une dictature de nature brutale et répressive. Plutôt que de nous déclarer perpétuellement scandalisés par les exactions planifiées à l’encontre du peuple, ne reviendrait-il pas à nous autres opposant de revoir l’attitude à adopter face à la répression sans pour autant sortir du cadre pacifique et légal ? 


Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, à la fin la répression profite non pas au régime mais au peuple, pour peu que ce dernier accepte de consentir les sacrifices nécessaires. Comme il n’est pas concevable de faire des omelettes, sans casser des oeufs, on ne peut pas prétendre renverser une dictature sans effusion de sang.


Dès lors, il en va de l’intérêt de l’opposition de provoquer le régime en appelant à descendre tous dans la rue pour le contraindre à déclencher une répression sanglante. Une telle stratégie sera gagnante dans les cas. Car si la dictature provoque un bain de sang, elle risque de signer son acte de décès, si elle demeure sans réaction mais toujours intransigeante face aux revendications du peuple elle sera piétinée par les forces démocratiques.

Par conséquent je souscris au slogan de Cassim Ahmed Dini : « Tous dans la rue ! »

Mohamed Isse


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :