Djibouti : Pourquoi Guelleh ferme-t-il uniquement le siège du parti politique ARD?

4eme mandat d'IOG - Nimo Djama -DjiboutiMise sous scellée depuis le 16 mai 2014 sans raison valable et justificative, le siège de l’Alliance Républicaine pour la Développement (ARD) fondée par le feu Président Ahmed Dini paye également un lourd à la violence arbitraire du Président autoproclamé de Djibouti.

Parce que l’ARD est le plus ancien parti politique d’opposition à constituer une véritable menace pour le régime de Guelleh, parce que ce parti recrute massi-vement dans la communauté la plus éprouvée, en l’occurrence la communauté AFAR et d’après le dictateur la plus dangereuse pour ce régime, il fallait profiter de la confusion qui règne au sein de ce parti « affaiblie au sommet par la guerre des Chefs et à la base fragilisée par les militants et sympathisants dans l’expectative» (cf. Ali Coubba).

Les militants de l’ARD récusent par ailleurs l’alliance précipitée avec les anciens apparatchiks du régime dont certains ont participé aux crimes de guerre, génocide et crimes contre l’humanité.

Pour Guelleh, il est temps de finir le travail qu’il avait commencé, à savoir la lente extermination des élites et la représentation Afar.

Où nous mènera cette haine irrationnelle anti-Afar? Où nous mènera cette fuite en avant du régime qui refuse tout dialogue avec son opposition et qui veut attiser les rivalités interethniques pour conserver son pouvoir à vie?

Houssein IBRAHIM HOUMED


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.