Djibouti : L’attentat de ce samedi 24 MAI 2014 a fait des victimes innocentes mais fera-t-il aussi des accusés innocents ?

REVES D'IOGAttentat de Djibouti de ce soir : Si l’on se réfère aux attentats précédents qui ont visés des cafés-restaurants djiboutiens (Palmier en Zinc, 1978 ; Historil, 1987 ; Café de Paris, 1990) les auteurs et commendataires n’ont jamais été retrouvés.

A chaque fois, le pouvoir local djiboutien en charge de l’enquête en a profité pour stigmatiser une communauté spécifique ou des opposants politiques. En 1978 ce sont les Afars qui ont été visés provoquant la démission de A. Dini. En 1987, A. Robleh, opposant en exil de la première heure l’a été à son tour. En 1990, ce sont les Gadabourcis qui ont été ciblés par les services de sécurités djiboutiens.

Il serait surprenant que cela soit différent cette fois-ci !!

Etant d’un naturel plutôt optimiste, je me dis que Guelleh pourrait très bien surprendre son monde en ordonnant enfin une vrai enquête suivie de vrais coupables. C’est sa dernière carte au vu de la situation interne chaotique qu’il a créé par ailleurs dans ce pays depuis maintenant 15 mois.
Toutes mes condoléances aux victimes et aux proches qui payent encore une fois le prix fort en tant que victimes innocentes.

Et bon courage aux djiboutiens et djiboutiennes pour la suite.

P.F.


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :