Djibouti : Un autre Horone/Issa victime de l’abus de la mafia de Bah-fourlaba/Mamasan en détention à Gabode.

Djibouti : Un autre Horone/Issa victime de l’abus de la mafia de Bah-fourlaba/Mamasan en détention à Gabode.

Ad

Monsieur Ibrahim Khayre Bourale, est le neveu de Feu Moussa Bourale Robleh, l’ex-ministre Horone dans le gouvernement de l’époque du dictateur Hassan Gouled Aptidon.

Après ses études en France, Ibrahim Khayre Bourale a commencé sa carrière professionnelle à la banque BCIMR puis à Bank Of Africa — BOA. Il a fait une preuve passage à la Banque Nationale de Djibouti dirigée à l’époque par son oncle maternel, feu Djama Mahamoud Haid. Suite à une mésentente avec son oncle Djama, Ibrahim Khayre se met à son compte.

Il ouvre son cabinet de notaire et quitte ainsi le milieu financier djiboutien dont se côtoie le monde de la mafia et des islamistes.

Étant de mère Habar-Awale/Isaaq, ibrahim avait côtoyé ses oncles maternels et plus particulièrement les cadres de la Banque Nationale de Djibouti, situation qui lui avait permis d’avoir accès à des grosses arnaques ou détournement des deniers publics à travers la Banque Nationale de Djibouti.

D’après des sources proches de la justice djiboutienne, Ibrahim Khayre Bourale aurait, dans un mabraz et en pleine mirqane, lâché par inadvertance des informations sensibles sur les détournements des deniers publics à travers la Banque Nationale de Djibouti — BND.

Le cas d’Ibrahim Khayre Bourale est très célèbre au palais de la justice djiboutienne parce qu’il fut arrêté et écroué à la prison centrale de Gabode en 2016, soit une année avant qu’une plainte soit déposée contre lui. La justice a reçu la plainte, fabriquée de toute pièce et incriminant Ibrahim, en 2017.

Ceci démontre qu’Ibrahim Khayre Bourale est une victime de plus de la mafia Bah-foulabah/Mamasan dirigée par Ismaël Omar Guelleh.

Il est actuellement au dépôt de la prison centrale de Gabode et attend, 3 ans après son emprisonnement, que des chefs d’accusation pouvant justifier sa détention lui soient signifiés.

D’un côté, c’est un Dawale/Horone/Issa qui se fait déposséder de son usine d’embouteillage d’eau minérale — Vitall — et de l’autre c’est un Awsow/Horone/Issa qui est en détention pour des délires en plein mirqane.

Les Horone/Issa sont-ils les nouvelles cibles favorites de la mafia Bah-Fourlabah/Mamasan ?

À suivre…

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared