Soudan : Béchir accuse le Soudan du Sud d’héberger les rebelles hostiles à son régime et une possible invasion militaire

omar al-bechir - soudanLe président soudanais Omar Al Bashir accuse le Soudan du Sud de soutient pour les rebelles soudanais et l’accueil dans des bases militaires à l’intérieur de son territoire, et a ordonné à Juba de les désarmer autrement de s’attendre à des répercussions diplomatiques, économiques et militaires.

Dans un discours aux milices pro-gouvernementales dans l’Etat du Sud Darfour cité mardi par le responsable soudanais de Media Center, Bashir dit que si le Soudan du Sud ne respecte pas son appel, les forces de Khartoum sont prêtes à violer les frontières entre le deux pays pour désarmer les rebelles eux-mêmes.

Les rebelles se battent contre les forces gouvernementales soudanaises au Darfour-Sud et dans deux autres régions à un conflit qui a déplacé des dizaines de milliers de personnes au cours des dernières années.

Bashir a été réélu avec 94% du vote ce mois-ci, selon les résultats officiels du régime publiés lundi, prolongeant son règne de 25 ans, malgré les poursuites internationaux pour crimes de guerre et de multiples insurrections. Le voisin du Sud riche en pétrole, le Soudan du Sud, a fait sécession en 2011.

Des hauts responsables du gouvernement de Juba doutent que son voisin du Nord, Khartoum, peaufine depuis quelques temps un projet militaire d’invasion de Soudan du Sud sous des prétextes farfelus comme ceux précités.

Ces responsables rajoutent que Bashir, pour redorer son blason et mettre KO l’opposition, prépare une invasion militaire et une annexion de Juba pour se déclarer le héros unificateur de la nation et reconquérir les mannes pétrolières du Sud.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :