Somalie : Al-shabab compte mettre en exécution une fatwa émis contre 4 chanteurs somaliens vivant en Europe

2 chanteurs et chanteuses sous la menace d'al-shababLe groupuscule extrémiste islamiste somalienne Al-shabaab qui patine dans le système de guérilla, devant la détermination des forces africaines AMISOM mieux équipés avec l’appui technique et les frappes aériennes essentielles des forces occidentales, semble avoir adopté une nouvelle stratégie de terreur.

Le groupuscule islamiste Al-shabaab commence à se spécialiser plus dans les terrorismes régionauxet internationales avec dans leur CV les attentats à Djibouti, Restaurant-bar LA CHAUMIERE, et à Addis-Abeba en 2013.

Ces premières actions étaient menées sans tambour battante mais depuis le début de l’année 2015 Al-shababa menace directement l’occident en exhortant à ses cellules dormantes en Europe et en USA à s’en prendre des centres commerciaux et d’autres installations accueillant des foules.

Mais, Al-shabab menace aussi des citoyens somaliens qui avaient fui leur pays et qui vivent actuellement en Afrique et en Europe.

L’organisation terroriste somalienne avait envoyé, dans la première semaine de janvier 2015, à différents medias somaliens (http://khaatumonews.net/?p=18525https://www.youtube.com/watch?v=n8Ts0Y55FYw / https://youtu.be/CVMK070Mjms ) deux enregistrements vidéos dont un officier d’Al-shabab ordonne aux cellules dormantes de l’organisations à Djibouti, en Europe et USA l’exécution ou la mise à mort de 2 chanteurs et 2 chanteuses somaliens dont trois vivent en Europe et un à Djibouti.

Pourquoi ces quatre spécialement ?

Dans une discussion téléphonique que nous avions eu avec un des chanteurs ciblés par le FATWA d’Al-shabab, Ahmed Zaki Mahamoud, qui vit à Yverdon-les-Bains en Suisse, ce dernier nous a éclairé que le groupuscule les a choisi parce que, d’après Al-shabab, les clips vidéo de ces 4 artistes contiennent des scènes dignes des films de passions fougueuses et  les accuse aussi de se comporter devant les musulmans  comme les mécréants de l’occidentaux qui ont pour objectif à égarer du droit chemin la jeunesse somalienne.

Quant à sa carrière de chanteur, il nous répond avec lassitude qu’il n’y pense pas pour l’instant et ne peut présager l’avenir.

Zaki a rajouté qu’il craint beaucoup à son ami Mohamed Saïd BK, un des quatre cibles d’Al-shabab, qui vit à Djibouti et sa famille qui a fui leur village.

2 chanteurs et chanteuses sous la menace d'al-shabab

Prénom et nom

Pays de résidence actuel
01

 AHMED ZAKI MAHAMUD

ou

(Ahmed Zaki Mahamoud)

 Yverdon-les-Bains, en SUISSE
02

 HODAN CABDIRAXMAN

ou

(Hodan Abdirahman)

 MINISOTA, en USA
03

 NASTEEXO INDHO

ou

(Nasteho ÏNDHO)

 Oslo, NORVEGE  
04

 Maxamed Siciid BK

ou

(Mahamed Saïd BK)

 Djibouti ville, République  de Djibouti

Pourquoi cette affaire refait surface 4 mois après… ?

Zaki nous apprend que le groupuscule Al-shabab n’avait pas simplement l’intention de leur faire peur mais qu’elle persévère dans leur macabre projet et compte à le mettre en exécution.

Il nous dit que sa famille a reçu, il y a 3 semaines au plus, la visite des combattants d’Al-shabab bien armé qui leurs a remis une ordonnance émanant d’un tribunal du groupe islamique et ordonnant la mise à mort des deux chanteurs et deux chanteuses.

Hch24 a obtenu un exemplaire de ce document.

Hassan Cher

Dans ce clip vidéo, Al-shabaab ordonne la mise à mort des deux chanteurs et deux chanteuses somaliennes dont trois vivent en Occident et un à Djibouti en janvier 2015.


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :