Somalie : Le nouveau gouvernement somalien de 68 ministres, vice-ministres et ministres d’état n’est pas du goût de toutes les ethnies

1 – l’annonce du nouveau gouvernement somalien.

Le premier ministre somalien, Hassan Ali  Kheyre, a tenu l’après-midi du mardi 21 mars 2017, une conférence de presse à la présidence somalienne pour annoncer la liste des membres de son nouveau gouvernement.

Dans son discours, le premier ministre a insisté sur la lutte contre la corruption qui une des leitmotive de la politique du président Farmaajo.

Kheyre s’est engagé que du président de la république jusqu’au plus petit membre de son gouvernement font bientôt publier leurs fortunes personnes afin de prouver leur bonne volonté au peuple somalien.

Même si il veille à ce qu’aucun membre de son gouvernement ne pioche dans les deniers public, la mauvaise gestion de la chose étatique aura un poids égalant l’impact de la corruption.

Le premier fait négatif est la nomination d’un gouvernement de 68 membres qui composent de 27 ministres, 26 vice-ministres et 15 ministres d’état. Ce qui représente un sacré budget sur la caisse de l’état.

2 – La démission d’un ministre moins de 6 heures après sa nomination.

Moins de 6 heures après l’annonce de la liste des membres du gouvernement de Mogadiscio, un ministre d’état a informé, via les réseaux sociaux, sa démission.

Monsieur Abdirahman Mahamed Abdulle Jaabir, ministre d’état de l’éducation qui du clan Awrtable/Darood, a fait savoir qu’il n’a pas été consulté pour cette nomination et que d’ailleurs sa personnalité valait plus que le poste que Kheyre lui avait attribut dans son gouvernement.

3 – 61 parlementaires de l’ethnie Digil-Mirifle ont annoncé leur opposition

La totalité de 61 parlementaires de la confédération clanique Digil-Mirifle ont averti qu’ils étaient opposés à la composition et au système de partage des postes ministériels dans ce nouveau gouvernement.

Le parlementaire Idriss Daqtar qui est le porte-parole de 61 parlementaires Digil-Mirifle a fait savoir aux médias de la ville de Baïdoa dont il est en déplacement actuellement que la totalité des députes de son ethnie s’opposerait à la validation de ce nouveau gouvernement. Idriss a ajouté que les parlementaires de l’ethnie Digil et Mirifle auront de réunion de concertation jusqu’au jeudi 23 mars 2017 au sujet de ce gouvernement de Kheyre.

Des parlementaires de l’ethnie Habargidir pressent à Mogadiscio ont éclairé aussi que le président du parlement fédérale, Mahamed Sheikh Ousman Jawaari, n’a pas été consulté pour la sélection des membres de ce nouveau gouvernement.

Les medias pensent que la liste de 68 membres du nouveau gouvernement sera transmise au parlement fédéral somalien le vendredi 24 mars 2017.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :