Djibouti / Somaliland : Provocation guerrière du régime honni du dinosaure Guelleh

IOG ET SILANYO - somaliland et DjiboutiAprès la fausse guerre contre l’Érythrée, pour son 3ème mandat, le dictateur djiboutien a tenté de s’offrir une autre guerre fomentée pour son 4ème mandat.

Quels sont les faits rapportés par la population locale de zeila?

Selon des informations émanant de Zeïla, furieux que les gens ont refusé les grosses affaires ou les boites que Guelleh a fait venir de Djibouti afin que les gens votent pour lui , le chef du RPP, parti au pouvoir, a pris connaissance du désaveu et a décidé de faire payer la population de zeila.

En perte de vitesse incapable de distribuer des petits papiers d’identités. Hier dans le journal somalien de Universal-tv on pouvait regarder les gens disent oui à IOG mais la caméra a été soigneusement esquivé de filmer la suite, extrait dans lequel on pouvait voir le veto des habitants de Zeila à Guelleh. La 
Population de Zeila a hué le nom d’IOG et l’ambassadeur de Djibouti en somaliland ne s’est même pas déplacé. 
Il faut savoir que même les billets d’argent distribué par la femme de hanateyeh dans la région pour acheter des votes à d’IOG ont provoqué le refus catégorique de la population concernée. 
Les sages issa et gadabourisis ont refusé de voter pour IOG malgré les grands déplacements à grands frais des déplacés pro IOG depuis Djibouti. 
Il faut aussi noter que le pouvoir de SILANYO refuse de le revoir au perchoir encore à interférer dans les affaires somalilandaises.

La décision d’attaquer les gardes côtes de zayla fut prise par le colonel bogoreh cousin de Guelleh, c’est ce sont eux qui ont ouvert le feu sur demande de la présidence djiboutienne.

Hargeisa a convoqué l’ambassadeur mais celui-ci ignore tout de cette machination.

Djibouti accusera dans les prochains jours la somaliland d’exporter des armes comme l’a écrit la lettre de l’océan indien 
les armes destinées pour Hersi hadji Aden ex numéro 2 du régime de SILANYO écarté par le vieux fou de Hargeisa.

Mais Hersi a refusé à ce que ses armes débarquent aussi au port de zeila afin que les deux tribus ne s’entretuent et que les quartiers 6 et 5 s’affrontent encore à Djibouti.

La communauté internationale est prise à témoin encore une fois pour que demain les intérêts des occidentaux perdurent à Djibouti.

Plus de 200 soldats djiboutiens morts dans une fausse guerre hier en Érythrée avec des larmes de crocodile.

Et demain ?

AÏNAN


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :