Djibouti : Ismaël Omar Guelleh LE PROPHÈTE DE MALHEUR

l’hydre à plusieurs têtes-13_07_2014-IOGPour tant de malheur quotidien instauré à Djibouti, ce qui m’étonne le plus, c’est bien la tranquillité l’audace par lequel Monsieur IOG le prophète de malheur l’a réalisé, et pour lequel il s’estime être indigner si les Djiboutiens ne chantent pas à son gloire ou ils s’opposent à son opinion médiocre et diabolique.

Nul doute que l’indifférence des Djiboutiens, leurs silence l’ignorance de la majorité voire la poursuite pour certains leurs intérêts a bien facilité la tâche pour IOG à dessiner ce climat de malheur sur nous Djiboutiens.
Par ailleurs, tout allait bien pour IOG, politiquement, économiquement. Tout allait bien pour lui physiquement et sanitairement. IOG se construisait bien sauf que l’histoire, comme on disait tout à l’heure, est tragique et qu’IOG est assez ignorant pour ne pas le savoir.
Oui l’histoire est tragique et le temps de la délivrance et de la libération arrive et s’annonce à l’aube du 13 Janvier 2013. Une nouvelle vent insuffle dans les esprits le courage et inspire le changement démocratique. Du 17 Janvier 2013 les Djiboutiens se réveillent, croient au changement et s’unissent tous leaders et peuple sous la coalition (USN).

Le 22 février 2013 jour du scrutin contesté et c’est le début du calvaire pour le prophète de malheur (IOG) et son régime .La volonté populaire se cristallise et s’embrase. Entre 2013-2014 le prophète de malheur perde 25 kilos, l’estime mondial, et tombe-t-il 7 fois malade dont 4 évacuations-sanitaire. IOG semble plus, l’IOG d’avant 2013. Le fort, éloquent. IOG boite (atteinte de genou droit).
Il y’a une leçon a tiré la : » La volonté populaire, la demande de légitime la vérité rend ce l’homme fort de Djibouti » (MALADE FAIBLE).
La demande populaire doit tenir et ne doit-on jamais désespéré de ce que des traitres habiles en leaders sincères du peuple ont pu accomplir d’actes indignes et impardonnables par le peuple. A savoir Ismail Guedi Hared le vieux traitre et les bleus dans la politique.
Djiboutien, Djiboutienne retenir les noms de ceux qui trahi le peuple, et tenir le coup contre le prophète de malheur IOG sont notre devoir. Deuxième parti (FIN.)

Isra Abdi Ragueh


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :