Somalie / USA : La cour suprême américaine rejette l’appel de l’ex- officiel somalien

Mohamed Ali SamatarLa Cour suprême américaine a rejeté l’appel d’un ancien premier ministre de la Somalie qui a été condamné à payer plus de 20 millions de dollars aux victimes de violations des droits de l’homme dans son pays.

Le lundi, le tribunal s’est abstenu d’examiner une décision du tribunal inférieur qui permet une poursuite de procédure contre Mohamed Ali Samatar. Il a servi comme Premier ministre et ministre de la Défense dans le régime du dictateur somalien Mohamed Siad Barre dans les années 1980 et début des années 1990.

Les tribunaux fédéraux américains ont constaté que Samatar, qui vit dans l’état américain de Virginie, ne peut prétendre à l’immunité parce qu’il n’est pas actuellement un fonctionnaire d’un gouvernement étranger. Ses avocats avaient demandé à la Cour suprême de reconsidérer cette décision.

En 2012, un tribunal de district américain a ordonné Samatar à payer 21 millions de dollars de dommages aux victimes de torture et autres abus commis par les fonctionnaires qui opéraient sous son commandement. La plainte a été déposée par un groupe d’immigrants somalilandais vivant maintenant aux États-Unis.

L’administration Obama avait exhorté la Cour suprême de ne pas prendre l’affaire et donner à la décision du tribunal inférieur.

 

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.