Puntland / Somaliland : Le président du Puntland accuse la Somaliland de financer Al-shabaab et Garoowe et Hargeisa risquent de partir en guerre.

L’État du nord de la Somalie, le Puntland, avec son nouveau président Mohamed Ali Gaas Abdiwali dévoilé le soutien financier de la Somaliland pour les combattants d’Al-Shabab, affilié  d’Al-Qaïda actuellement caché dans la montagne Gal-gala  près de la ville de Bossaso, port du Puntland.

Lors de la conférence publique d’hier, le président dit que la Somaliland soutient financièrement les combattants d’Al -Shabab qui effectue des attaques meurtrières dans la région de Gal- Gala. Ces accusations sorties suite à la visite du président du Somaliland, Ahmed Mohamed Mohamud Silanyo à Laas-Qorey qui fut la source de tensions militaires autour de territoires frontaliers des deux administrations.

Le président Gaas a déclaré que son gouvernement est conscient du rôle de la Somaliland dans les manœuvre des combattants d’Al -Shabab à Gal- gala ajoutant que son gouvernement fera connaître au monde ce qu’il a appelé  » le soutien de la Somaliland pour les militants d’Al-Qaïda liés, Al- Shabab.

Les insurgés d’Al-Qaida ont traversé  et traversent dans les régions du Somaliland en ayant le feu vert des autorités du Somaliland et cette dernière essaye de distraire les agences de sécurité du Puntland avec la présence d’un énorme contingent dans les zones frontalières avec le Puntland  qui occupé par les problèmes des montagnes de  Galgala.

Le Puntland et la Somaliland s’affrontent sur ​​les conflits de territoire depuis 2002.

Dans les montagnes de Gal- gala, les dirigeants de Garoowe soupçonnés Al-shabaab de préparer des assassinats visant de hauts fonctionnaires et des chefs de clan dans le Puntland et compte initient des attaques contre les forces du Puntland à partir de la région de Gal- Gala.

Le dimanche, la Somaliland avait déployé des forces militaires avec des  véhicules blindés et des armements lourdes sur un territoire de 75 km Baran, le centre de Sanaag. Le Puntland a aussi renforcé sa présence militaire dans Laas Qorey avec le motif d’interdire d’autres visites des  délégations Somalilandaises s’y rendent.

En réponse, le ministre de la Défense du Somaliland accuse à son tour les forces militaires de Puntland d’exercice des pressions dans les territoires limitrophes des deux administrations et ils répondront également à l’exercice militaire.

D’autre part, l’envoyé des Nations Unies en Somalie, Nicholas Kay, a démontré son préoccupation sur la montée des tensions politiques entre le Puntland et le Somaliland.

 » Pour le Nord de la Somalie, je suis également préoccupé par les tensions militaires entre le Puntland et le Somaliland dans les régions de Sool et de Sanaag. J’appelle à un maximum de prudence et à éviter la confrontation.  » Dit-il.

Nickolas Kay a exhorté les deux parties à s’abstenir  de l’usage de la force  tout en soulignant la nécessité pour  la restauration de la sécurité en Somalie.

Le Puntland montre son préoccupation sur l’augmentation croissante des menaces terroristes dans la région tout en mettant les services de sécurité en état d’alerte et en faisant endosser une partie de la responsable à la Somaliland.

 

HCH

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.