Erythrée: Acte de piraterie d’Israël en mer Rouge

Le navire battant pavillon panaméen a subit l’assaut d’un commando hayetet 13 (flotille 13) de la marine israélienne alors qu’il se déplaçait dans les eaux internationales entre le Soudan et l’Érythrée.

Les 17 hommes équipage du Klos-C ont été capturés et seront interrogés par les services israéliens. Le cargo sera remorqué vers le port d’Eilat.

Étonnante coïncidence, cette saisie se fait au moment où le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est en visite aux États-Unis.

Celui-ci a déclaré qu’ « au moment où il parle avec les grandes puissances mondiales, l’Iran sourit et dit toutes sortes de choses agréables, mais ce même Iran envoie des armes meurtrières aux organisations terroristes. Il le fait via un réseau d’opérations secrètes afin d’envoyer des roquettes, des missiles et autres armes mortelles qui seront utilisées pour nuire à des civils innocents. C’est le vrai Iran et ce pays ne doit pas se procurer des armes nucléaires. »

Toujours selon cette théorie du complot terroriste, un véritable scénario de films d’action a été fourni à la presse par le porte-parole de l’armée israélienne Peter Lerner :

« Lors d’une opération complexe et secrète de la marine israélienne aux premières heures ce matin, les forces israéliennes ont arraisonné dans les eaux internationales entre le Soudan et l’Érythrée un cargo qui transportait une cargaison d’armes iraniennes à destination de la bande de Gaza. Des dizaines de missiles sol-sol M-302 de fabrication syrienne ont notamment été trouvés. S’ils avaient atteint leur destination, ils auraient menacé des millions d’Israéliens. Les renseignements militaires avaient identifié il y a plusieurs mois des transferts de ces missiles fabriqués en Syrie, d’une portée d’une centaine de kilomètres, soit davantage que celles utilisées jusqu’à présent par les groupes armés de Gaza, de l’aéroport de Damas à Téhéran. C’était inhabituel, car ce genre de transfert a habituellement lieu d’Iran vers la Syrie, pas l’inverse. De Téhéran, la cargaison a ensuite été chargée au port iranien de Bandar Abbas sur le Klos-C, qui a ensuite gagné le port irakien d’Oum Qasr où il a embarqué d’autres conteneurs de sacs de ciment afin de parachever le camouflage et masquer la connexion iranienne. Lorsqu’il a été intercepté, le cargo se dirigeait vers Port-Soudan, d’où les armes auraient été acheminées par voie terrestre vers Gaza via la péninsule égyptienne du Sinaï. »

Israël est coutumière de ce genre d’offensive médiatique à des moments judicieusement choisis, à l’endroit de l’Iran, du Hamas ou du Hezbollah, qui ne se privent pas de donner leurs versions des faits, ces dernières étant peu relayées par les médias occidentaux, contrairement aux nombreuses affirmations, souvent fantaisistes, de Tel Aviv.

Par la rédaction d’E&R

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :