Djibouti : Pourquoi la Garde Républicaine, mieux lotus, n’irait pas en Somalie ?

mohamed djama – garde republicaine

Pour le dictateur Guelleh, la vie, les hommes, les familles, la raison, la vision, à ses yeux, rien n’importe plus que l’ARGENT, unique chose, perceptible et déterminante contre tout. Les contrats juteux des Nations-Unis sont prioritairement les seuls intérêts qui valent une toute particulière attention.

Ce n’est pour personne, un secret de polichinelle, IOG est attiré que par les billets en dollars, nos soldats, fraichement engagés par la police dont 50 furent mortellement blessés dans un dramatique accident de car est une illustration parfaite du sans foutaise habituel.

Dans les royaumes du monde libre, leurs enfants n’échappent pas à leur engagement, pas d’exception pour leur propre fils, quand le métier requiert la nécessité.

La garde de la dictature que nous appelons familièrement, junte, n’enverra jamais,  jamais, leurs fils et leurs proches, le drame et les douleurs sont bien l’a panache des soldats djiboutiens. 

Le général, distribue à vitesse grand V, à ses enfants, les galons, dont le mérite serait le seul paramètre prit en compte dans les échelons de l’armée nationale.

Dans les premières années de la présidence d’IOG, l’actuel colonel Med Djama, avait reçu, les galons juste parce qu’il a su tirer sur des soldats djiboutiens, leur indemnité et leur famille, ignorées depuis.

Les blessés de la guerre du FRUD, parmi eux, les handicapés, furent expropriés par la force notamment par les tirs à balles réelles du servile colonel alias Berger, remercié par des promotions déméritées, car encore une fois, c’est le pouvoir coute que coute de Guelleh qui uniquement compte réellement.

La quasi-totalité des hommes de l’armée nationale ainsi que les agents policiers sont en majorité pro opposition USN, ils nous témoignent tous les jours, à part, quelques zélés, triés sur le volet, pour former la junte qui opprime impunément en faisant fi des droits de chaque djiboutien. 

Il serait grand temps, que les djiboutiens accèdent à la vérité, la vraie face de la dictature.

AINAN

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :