Djibouti: Libérez BADALSHA HOUSSEIN ELMI SOUGAL GUELLEH notre JEANNE D’ARC emprisonnée et torturée…

Libérez BADALSHA HOUSSEIN ELMI SOUGAL GUELLEH notre JEANNE D’ARC emprisonnée et torturée dans le Goulag Djiboutien de Gabode sur ordre de Guelleh

Privée de soins, de liberté, de visite, de défense et de ses études, la lycéenne BADALSHA HOUSSEIN ELMI SOUGAL GUELLEH est prise en otage par la Gestapo djiboutienne qui continuent de lui infliger les souffrances les plus indicibles dans le camp de concentration de Gabode où elle est arbitrairement détenue.

Cet enfant a commis le seul crime de militer, le seul crime de faire partie des jeunes de l’opposition, le seul crime d’avoir parcipé à une manifestation pacifique.

Désormais Icône de la résistance djiboutienne contre l’oppression, BADALSHA HOUSSEIN ELMI est devenue JEANNE D’ARC pour l’écrasante majorité des Djiboutiennes et des Djiboutiens. Elle paye fort le prix de cet engagement pour la liberté au sein des MJO (mouvements des jeunes de l’opposition) qui regroupent en majorité des collégiens et des lycéens qui rejettent la politique liberticide, mémoricide et génocidaire de Monsieur Guelleh.

« Trop, c’est trop » pour le Président du puissant parti MRD et porte-parole de l’USN, Daher Ahmed Farah qui a décidé de manifester son mécontentement devant le camp de concentration de Gabode et à l’heure où nous mettons sous presse cet article, le Président DAF et le VERGES djiboutien, Maître Zakaria Abdillahi feraient route vers l’archipel du Goulag.

BADALSHA HOUSSEIN ELMI serait gravement malade suite aux informations que je viens de recueillir de la part de ses proches mais aussi des responsables de l’opposition.

Torturer des enfants, torturer des mineurs, les prendre en otage font partie de la nouvelle mission de Guelleh qui ne semble épargner personne.

Je demande aux Djiboutiennes et aux Djiboutiens de se mobiliser fortement pour la libération immédiate et sans condition de BADALSHA HOUSSEIN ELMI dont la place est au lycée et non au Goulag de Gabode, de faire respecter les droits de l’enfant .

J’exige également la libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers politiques dont MAYDANE OKIEH et MOHAMED JABHA qui est le plus ancien des prisonniers politiques détenus arbitrairement et qui est de facto condamné à mourir sur ordre de Guelleh.

Les MJO n’ont pas dit leur dernier mot face à la tyrannie de Guelleh. BADALSHA LA Jeanne d’Arc Djiboutienne a déjà gagné la victoire contre Guelleh.

Houssein IBRAHIM HOUMED

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :