Éthiopie / Soudan : L’Éthiopie met en garde Khartoum sur le trafic d’armes qui met à mal la sécurité d’Addis-Abeba.

Éthiopie / Soudan : L’Éthiopie met en garde Khartoum sur le trafic d’armes qui met à mal la sécurité d’Addis-Abeba.

Ad

L’Éthiopie a exhorté son voisin, le Soudan, à contrôler les armes introduites clandestinement à travers la frontière commune aux deux pays, qui risqueraient de porter atteinte aux relations diplomatiques entre les deux pays, selon le ministère éthiopien des Affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères, Workneh Gebeyehu, a déclaré que le gouvernement « a clairement informé le président soudanais, Omar Al-Bashir, et ses ministres respectifs que le gouvernement soudanais devrait prendre très au sérieux les préoccupations de l’Éthiopie ; et prendre en compte les conséquences de ce trafic d’armes incontrôlé sur la stabilité et la sécurité de l’Éthiopie. »

En outre, le ministre a déclaré : « Nous avons informé les responsables soudanais qu’ils devraient renforcer le contrôle de leurs frontières afin de décourager la contrebande. Nous leur avons clairement indiqué que, sinon, cela risquerait d’entraîner la rupture des relations diplomatiques. »

Le président soudanais Omar Al-Bashir, apparemment à la recherche du soutien de la région après des semaines de manifestations contre ses 30 ans au pouvoir, a annoncé jeudi qu’il rouvrait la frontière avec l’Érythrée, fermée pendant un an. Bashir a déclaré qu’il tendait la main à des Érythréens qu’il appelle ses « frères ».

« J’annonce que nous ouvrons la frontière avec l’Érythrée parce qu’ils sont nos frères et notre peuple », a-t-il ajouté.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared