Djibouti : L’explosion d’hier soir à Djibouti-ville et la proximité du couple Guelleh/Kadra avec les extrémistes religieux salafistes.

Djibouti : L’explosion d’hier soir à Djibouti-ville et la proximité du couple Guelleh/Kadra avec les extrémistes religieux salafistes.

Ad
Guelleh/Kadra et les extremistes religieux

Allah (qu’Il soit exalté) a dit : {O vous qui avez cru ! Dépensez des meilleures choses que vous avez gagnées}. Et l’aumône n’est pas acceptée si elle provient de l’illicite, selon la parole du prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) : (Quiconque gagne de l’argent de façon illicite, et s’en sert pour préserver les liens de parenté ou le donne en aumône ou le dépense dans le chemin d’Allah, on rassemblera cela et on le jettera dans l’enfer), rapporté par Abou Daawoud.

Il faut donc restituer les biens volés… comment dans ce cas, les donner ? Puis comment peut-on penser sincèrement qu’une Mosquée va être Bénie par ACH-CHAHID si elle a été construite par de l’argent que LUI-MÊME a déclaré « impur » ?

ALLAH sait mieux que nous pour ce qui est de la théologie de l’islam, mais la conscience humaine nous donne que l’argent volé restera une dette éternel temps qu’elle n’est pas remboursée ou pardonnée.

Cet Hadith nous démontre que le projet de la mosquée de PK13, dans la commune de Balbala, construite par Kadra Mahamoud Haïd ne peut être considéré comme une aumône ou une geste Bénie.

Le 7 décembre 2018, la première dame du pays, madame Kadra Mahamoud Haid, a financé à hauteur de 50 millions de Franc Djibouti (soit 300 mille dollars US) la mosquée Umu Salma sur une superficie de 10 mille mètres carrés. La mosquée peut accueillir 2000 fidèles hommes et 200 fidèles féminins. Il dispose d’une bibliothèque et d’une résidence pour l’imam.

Mais pourquoi cette mosquée ?

Le benjamin des enfants d’Ismaël Omar Guelleh, Aïnache Ismaël Omar, n’a pas pu continuer ses études scolaires en Europe et ses parents, Guelleh/Kadra, ont décidé de l’envoyer étudier la théologie en Arabie-Saoudite. Il a pu assimiler dans la péninsule arabique l’idéologie salafiste. De retour au pays, Aïnaché est nommé conseil du président de la République dans les domaines de la théologie et des relations internationales. Ce poste lui permet de côtoyer les oulémas du pays et c’est dans cette condition qu’il retrouve l’ancien enseignant en théologie de la progéniture de Guelleh, Sheikh Abdirahim Shafii. Ce Shafii est de l’ethnie Sheekhal (ethnie vivant au sud de la Somalie et l’extrême Sud de la région Somalie de l’Éthiopie) et de mère Oromo, est un grand adepte du salafisme issu de l’école islamique d’Al-muqbil en Yémen, école islamique d’idéologie Salafiya.

Aïnache est Shafii étant deux adeptes du Salafisme, Aïnache propose à sa mère la construction de la mosquée Umu Salma qui sera le futur haut lieu de la propagation de cette tendance extrémiste de l’islam avant inconnu à Djibouti. L’emplacement n’est pas choisi au hasard. C’est un terreau fertile pour la propagation parce que les quartiers au tour de la mosquée Umu Salma sont habités par une population jeune, pauvre et dont une majeure partie est sans éducation.

Qui est Sheikh Abdirahim Shafii, imam du nouvelle mosquée Umu Salma ?

Sheikh Abdirahim Shafii est arrivé de l’Éthiopie avec son frère et sa mère, feu madame Dobiro. Sa maman se fait un petit business au quartier 2 pour élever ses deux enfants. Elle se bâtit, provisoirement, un petit logement à Balbala. Shafii étudie dans une école coranique sise à Balbala, derrière le restaurant de Nour Madobeh. Cette école coranique est de courant salafiste et reçoit un soutien financier de la part d’une ONG saoudienne. Il part faire, ensuite, ses études à l’école islamique d’Al-muqbil en Yémen, école islamique dont le créateur est Sheikh Muqbil ibn Hadi al-Wadi’i, un savant renommé dans le monde musulman et un des promoteurs du salafisme.

À son retour à Djibouti, Shafii est placé imam de la mosquée de Haramous et proche conseiller du couple Guelleh/Kadra. Ce Sheikh Abdirahim Shafii entretien des relations avec les financiers d’Al-shabab, tels que Ahmed Nour Ali Jimaale, copropriétaire avec Ismaël Omar Guelleh et bien d’autres de Salaam African Bank ainsi que Nuradiin Yusuf Diini – coordinateur d’Al-shabab pour les relations en Afrique de l’Est.

Les menaces d’attentat à Djibouti et en Éthiopie.

Les menaces d’attentat à Djibouti et en Éthiopie deviennent de plus en plus évidentes avec les concours de plusieurs hauts responsables du régime clanico-mafieux de Djibouti.

L’après-midi du samedi 23 février 2019, une voiture a explosé à la hauteur du siège de l’IGAD, dans l’Avenue Georges Clemenceau Djibouti-ville. Un gendarme nous a informé qu’une voiture stationnée dans l’avenue a explosé et l’explosion provenait d’un engin placé dans la voiture. Le gendarme ne sait pas encore si c’est le propriétaire de la voiture qui transportait l’engin explosif ou si c’est lui qui était visé.

Le gendarme a rajouté qu’il craignait que des innocents soient accusés et arrêtés comme il est de coutume chez Guelleh et que les réels auteurs circulent librement dans la ville pour préparaient d’autre attentat.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared