Éthiopie : Le Liyu police d’Abdi Iley ont le feu vert pour mener des attaques en région Oromo.

Les sources de proche d’Abdi Iley, le chef de la région somalie d’Ethiopie, disent qu’au moins 20 civiles ont été tués à Gursum, Funyan Bira, Oromia, dans le sud-est de l’Éthiopie, par des éléments des forces spéciales somaliennes de l’Éthiopie, Liyu police.

Des habitants armés de la région d’Oromo, au sud de l’Éthiopie, ont mené des attaques en représailles contre les miliciens somaliens d’Abdi Iley qui auraient fait des incursions et des pillages dans la région Oromo.

Des armes et des munitions ont été saisies par les Oromo lors de l’attaque de représailles.

Deux commandants des miliciens spéciaux somaliens ont également été tués dans l’attaque.

Après l’attaque, les forces somaliennes ont arrêté plusieurs personnes, a-t-on appris.

Un fonctionnaire de l’état régional d’Oromo a accusé la semaine dernière le gouvernement d’avoir participé aux récents massacres et aux raids de bovins perpétrés par les forces spéciales d’Abdi Iley, Liyu police, contre les Oromo à  de l’est Hararghe, Bale et Borena.

Addisu Arega, chef du bureau régional de la communication, a indiqué aux médias locaux que les organes gouvernementaux avaient un rôle dans les incursions, le pillage et les meurtres par les forces spéciales de la région somalienne contre les Oromos.

Le mois dernier, le Congrès fédéraliste d’Oromo a mis en garde contre les conséquences graves de l’enlèvement, des raids de bétail et des meurtres commis par les forces spéciales de la région Somalie, Liyu Police,  contre les Oromos.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :