Ouganda : Kampala lance les essais de vaccins contre le virus Ebola

EBOLALe chef de projet de l’Université Makerere Walter Reed (de MUWRP), le Dr Hannah Kibuuka, a révélé le vendredi que les essais de vaccins contre le virus d’Ebola impliquant plus de 90 participants vivant à Kampala devraient commencer après une quinzaine de jours.

Selon le Dr Kibuuka, qui est également le chercheur principal dans l’étude du vaccin contre l’Ebola codé RV 442, la recherche vise à comprendre comment sécuriser et bien tolérer les vaccins parmi les adultes ougandais. Le constat établira également si les vaccins sont capables de stimuler l’organisme à se défendre contre le virus d’Ebola.

« Nous espérons commencer la vaccination dans les deux prochaines semaines mais nous fournissons actuellement des informations à ceux qui pourraient être intéressés par la participation et la présélection des participants potentiels afin de déterminer ceux qui sont admissibles à la vaccination », a déclaré le Dr Kibuuka au point de presse à Kampala.

Elle n’a ajouté que deux vaccins expérimentaux connus comme contenant des glycoprotéines les adénovirus de chimpanzé 3 vectorisées vaccins pour les deux souches du Zaïre et le Soudan doivent être utilisés dans les essais.

Dr Kibuuka note que les souches du Soudan et du Zaïre causent souvent l’épidémie d’Ebola. La souche Zaïre est la cause de la plus grande et la plus récente épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

« Ces vaccins doivent stimuler la réponse immunitaire de telle sorte que si une infection se produit, le corps soit capable de se défendre contre le virus, » explique Dr Kibuuka, ajoutant que les vaccins ne contiennent pas le virus d’Ebola et ne peuvent pas provoquer la maladie d’Ebola parmi ceux qui seront vaccinés avec.

Toutefois, le Dr Kibuuka a affirmé que les deux vaccins expérimentaux ne sont pas destinés à prévenir le virus d’Ebola.

Elle a ajouté qu’un total de 90 participants consentants hommes et femmes âgés de 18 et 65 ans seront inscrits pour la vaccination dont chacun d’entre eux recevront une injection unique et seront suivis pendant un an.

Trente des répondants seront sélectionnés parmi ceux ayant participé à un essai de vaccination d’Ebola et Marburg ADN antérieure menée par le Projet de Makerere Walter Reed entre 2009 et 2012, alors que 60 participants seront les nouveaux arrivants sur l’étude.

Commentant sur les critères, le Dr Kibuuka a insisté que les participants doivent être en bonne santé et physiquement dans la possible de consentir avant d’être inscrits.

HCH


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.