Somaliland : Violations graves de la liberté d’expression et d’opinion à Hargeisa

Ad

Somaliland- Habar yonis iyo Habar jecloLa situation politique actuelle au Somaliland n’est pas aussi bonne que prévu. Des conflits se préparent au sein du gouvernement et le mot «corruption» et l’achat de votes entre le Parlement et les fonctionnaires du gouvernement est devenu un vaste sujet répandu dans le pays.

Les médias sont l’objet d’attaques. Les derniers victimes des attaques contre les journalistes du Somaliland sont le détaché de UniversalTV dans la région de Selel emprisonné hier matin à Xariirad et Darwiish d’Erigabo qui a été attaqué la nuit dernière par des voyous fidèles au bureau du maire.

Dans la capitale, UniversalTV a été fermé la semaine dernière pour la diffusion d’un épisode de satire contre le président. Plus tôt Hubaal médias a été fermé à plusieurs reprises et son rédacteur en chef a été abattu par un policier. Cela montre clairement comment  l’administration actuelle de la Somaliland est intolérante.

Le parti politique au pouvoir, Kulmiye, est également confronté à la dissidence au sein du parti. Le parti n’a pas réussi à se réunir depuis l’année dernière en raison de divisions internes. Les divisons claniques et le regroupement parmi les membres du parti, entravent la règle démocratique, promis par les dirigeants du parti lors des élections de Juillet 2010. Les accusations de corruption parmi les fonctionnaires du gouvernement étalés tout sur ​​la presse invite le gouvernement continu à sévir contre les médias.

Je pense que la Somaliland a besoin du sang neuf et de nouveaux dirigeants et de jeunes pour remplacer les dirigeants actuels  vieillissant. Il est temps que le peuple de la Somaliland se réveillent et profitent de l’occasion pour promouvoir ceux qui soutiennent la bonne gouvernance, la démocratie et la prospérité pour le pays. Cela ne peut être fait que par les urnes lors des prochaines élections qui sont prévues pour Juillet 2015.
À mon avis, tous les dirigeants politiques du Somaliland actuelles ont fait leur temps, de sorte que le choix du public dans les élections à venir est de favoriser le moindre de deux maux. Je crois toujours que la Somalie a besoin et mérite des nouveaux dirigeants politiques avec des visions fraîches pour l’avenir, peu importe qui gagne la prochaine élection.

Hassan Cher

Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.