Ouganda : positionne ses troupes dans le Soudan du Sud pour y crée son nomad’s land

Explosion-OugandaL’Ouganda a déclaré mardi que malgré l’augmentation de la pression étrangère, il ne retire pas ses troupes du Soudan du Sud voisin.

Henry Okello Oryem, le ministre d’État ougandais aux Affaires internationales, a déclaré aux journalistes à Kampal que l’Ouganda ne fera pas attention aux appels des États-Unis qu’il retire ses troupes du Soudan du Sud jusqu’à ce que le pays se stabilise.

Il a dit qu’aucun pays ne dictera à l’Ouganda ce qu’il faut ou ne faut pas faire.

« Juste parce que vous êtes un bailleur de fonds de ce pays, un donateur de l’argent à ce pays, ne signifie pas que vous devriez donner des ordres à l’Ouganda, vous ne pouvez pas nous donner des ordres parce que vous nous soutenez », a-t-il dit.

Les États-Unis ont demandé le week-end le retrait de toutes les troupes étrangères du Soudan du Sud pour apaiser le conflit entre les forces loyales au président Salva Kiir et celles de l’ancien vice-président, Riek Machar.

Bien que le communiqué ne mentionne pas directement l’Ouganda, ce n’est que l’armée ougandaise qui a combattu aux côtés des troupes gouvernementales du Soudan du Sud contre les rebelles.

Le lieutenant-colonel Paddy Ankunda, le porte-parole de l’armée ougandaise, a déclaré que les troupes ougandaises resteront au Soudan du Sud pour s’assurer que la violence ne se reproduise plus dans la capitale, Juba et les autres Etats du pays.

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :