Kenya : 4 somaliens suspectés de terrorisme fussent relâchés sous caution

drapeau KenyaMercredi, un tribunal kényan a libéré sous caution quatre suspects somaliens soupçonnés d’être derrière l’explosion qui a détruit le terminal des départs de l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi le 16 janvier.

La juge Doreen Mulekyo a libéré Hassan Abdi Mohammed, Mohammed Osman Ali, Yusuf Warsame et Garad Hassan Fer, soupçonnés de faire partie des shebabs, en échange d’une caution de 233.000 dollars par accusé.

Pour les forces de l’ordre, les quatre hommes sont directement liés à l’explosion qui a frappé un restaurant Java Coffee dans l’aéroport. La police affirme que l’attaque a été planifiée et exécutée par les quatre suspects ainsi que d’autres toujours en fuite.

Après avoir été arrêtés, les suspects ont conduit la police à une résidence à Nairobi où des explosifs militaires ont été dé couverts.

Les suspects possèdent des explosifs cachés à un endroit encore inconnu, destinés à des attentats terroristes, et c’est pourquoi les autorités s’opposaient à leur mise en liberté sous caution.

Mais pour le magistrat, la liberté sous caution est un droit constitutionnel et les droits d’un accusé ne peuvent être réduits que s’il y a des preuves irréfutables de le faire.

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :