Djibouti: Un colonel de l’armée djiboutienne défenestré sur ordre de Guelleh

Ad

houssein philoNous apprenons que le jeune colonel Nasser Aden Guirreh, un Horoné qui est un des rares à ne pas être impliqué dans le génocide anti-Afar à Djibouti et un des rares intellectuels que compte l’armée clanique dans ses rangs aurait été défenestrée sur ordre d’Ismaël Omar Guelleh ce matin.

Le colonel Nasser Aden Guirreh est un amoureux de la culture française, qui a toujours manifesté un intérêt constant pour la litterature. Celui qui avait pour livre de chevet le Germinal de Zola et qui aimait à le partager, était aussi diplômé de l’Ecole Militaire de Saint-Cyr, une des plus prestigieuses écoles de notre pays et du monde en matière militaire .

Orphelin de père, engagé très tôt dans l’armée, brillant cadre, Nasser Aden Guirreh était un homme sans histoire qui se distinguait par sa sympathie et par son honnêteté. Zakaria, le caporal devenu Général des interahamwes qui peine à lire un texte en français et qui se ridiculise devant son public -langue qu’il déteste d’ailleurs au même titre que son maître pourtant formé par la douce France, aurait pris la décision de donner l’ordre, ce matin, à ses subalternes de procéder à cette honteuse opération.

L’opération serait concertée avec un autre criminel Wagdi Moussa Djama, caporal devenu colonel, inculte et médiocre, génocidaire et tortionnaire notoirement connu à Djibouti dont le nom a été soigneusement transmis par mes soins à la Cour Pénale Internationale.

A l’heure où nous mettons cette information sous presse, le colonel Nasser Aden Guirreh serait hospitalisé à l’Hôpital militaire du CHA Bouffard puisque les hôpitaux djiboutiens n’existent que des noms. Sous bonne protection française en vertu de l’accord de défense, le colonel Nasser se remettra-t-il de cette défenestration?

Son pronostic vital serait engagé même s’il est entre les mains des meilleurs médecins du monde qui ont décidé contre l’avis d’Ismael Omar Guelleh de le rapatrier par avion médicalisé à l’Hôpital du Val-de-Grâce contre l’avis de Guelleh. Hassan Saïd, le Directeur de la Police politique qui a tenté de l’achever avec la complicité de la Police militaire est interdit d’accès au CHA Bouffard, car zone militaire française.

Depuis la nomination de ZaKaria Cheik Ibrahim comme Chef d’Etat Major Général des Armées (CEMGA), le risque de voir se multiplier ces genres d’assassinats sera monnaie courante: il est fort à parier que sa prochaine cible sera le Colonel Abdourahman Aden Cher qui est par ailleurs le cousin de Nasser Aden Guirreh parce qu’Ismael Omar Guelleh cible souvent le même clan.

Après l’assassinat de l’enfant Omar Hassan, l’élimination des militaires qui s’opposent à la solution finale est programmée. C’est toute la République de Djibouti qui risque de passer par cette « guillotine » d’Ismael Omar si rien n’est fait.

Plus rien ne peut désormais arrêter les dérives criminelles de Guelleh qui, dans sa fuite en avant, se retourne contre sa propre population sans épargner, bien sûr, le cercle restreint de sa parentèle.

Houssein IBRAHIM HOUMED

Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.