Djibouti : Une famille arabe de Djibouti séquestrée à la gendarmerie par le commandant Hassan Ahmed Ibrahim dit Digago.

Djibouti : Une famille arabe de Djibouti séquestrée à la gendarmerie par le commandant Hassan Ahmed Ibrahim dit Digago.

Ad

Depuis 4 jours une famille arabe djiboutienne réside et très connu au quartier 2, la commune de Boulaos de la capitale de Djibouti, a été séquestrée à la brigade Nord de la gendarmerie. Le responsable de cet abus n’est rien d’autre que le commandant du service de recherche de documentation de la gendarmerie nationale – SRD, monsieur Hassan Ahmed Ibrahim dit Digago.

Madame Intissar Amin Ali, la fille d’Amin Ali Hassan, un ex-gendarme à la retraite, avait acheté légalement à Mohamed Idriss Ali un véhicule 4×4 Kia Sorento d’occasion de 2016 immatriculée 163D68. Madame Intissar a respecté toutes les procédures nécessaires pour l’achat de la voiture précitée. Il y a presque un peu plus d’un mois, dans le cadre des enquêtes sur l’affaire de l’entreprise d’arnaque à la facturation d’électricité que Djama Ali Guelleh, directeur général de l’EDD depuis 32 ans, avait montée pour escroquer les forces françaises stationnées à Djibouti, la gendarmerie a déjà convoqué madame Intissar pour savoir la manière dont elle s’est procuré la voiture.

L’enquête en question n’a jamais dérangé les premiers responsables de l’arnaque à la facturation de l’EDD, il s’agit du recteur général de l’EDD, Djama Ali Guelleh, et d’Aicha Abdourahman, l’épouse du directeur de la gendarmerie. D’ailleurs c’est elle qui produisait les originaux des factures d’électricité objet de l’arnaque des FFDJ.

Le fameux commandant Digago s’est amusé à mettre à la geôle le père revenu du Yémen il y a quelques jours, Amin Ali Hassan, sa fille Instissar, un cousin de la famille et un mécano arabe aussi qui les a aidés à faire quelques travaux sur la voiture.

Les gens ont été relâchés sans pour autant que les PV des interrogatoires de la gendarmerie ne soient transmis au tribunal. D’après un gendarme, les PV ont été déchirés et le commandant Digago a dit à Intissar que la voiture est saisie désormais. Il a voulu lui prendre la carte grise de la voiture. En s’y opposant à la razzia du commandant Hassan Ahmed Ibrahim, se voit maltraiter jusqu’à l’agression.

Le commandant Digago avait déjà essayé de négocier l’achat de la voiture pour le modeste prix de 1 000 000 fdj lors de la dernière convocation de la fille à la gendarmerie, il y a près d’un mois. Mais la fille avait refusé de lui revendre. N’ayant pas été content de la réponse de la propriétaire, le commandant Digago est revenu à la charge en utilisant cette fois l’uniforme de l’état et de ses galons de gendarme.

Le commandant Hassan Ahmed Ibrahim dit Digago a confisqué la voiture pour se l’approprier définitivement et la détient abusivement jusqu’aujourd’hui.

À suivre…

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared