Djibouti/Somalie : La crise entre Ismaël Omar Guelleh et Mohamed Abdullahi Mohamed dit Farmaajo s’aggrave.

Djibouti/Somalie : La crise entre Ismaël Omar Guelleh et Mohamed Abdullahi Mohamed dit Farmaajo s’aggrave.

Ad

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a qualifié la Somalie de pays sans État et dépourvu d’« autorité organisée » dans un discours télévisé prononcé dans la capitale, Kampala, le 28 janvier 2019. Il a déclaré que la Somalie était un exemple, mais il s’est arrêté de nommer d’autres pays « pour des raisons diplomatiques ». M. Museveni s’exprimait lors d’une conférence annuelle des juges. Dans son discours, M. Museveni a également mis en doute l’efficacité de l’ONU.

De l’autre côté, le président de la République de Djibouti, Ismaël Omar Guelleh, a fait savoir hier qu’il comptait retirer ses troupes de la Somalie comme l’Ouganda et le Burundi.

Ces événements sont intervenus à un moment ou les relations entre Asmara et Mogadiscio battent les ailes. Ce qui n’est pas du goût d’Ismaël Omar Guelleh qui craint beaucoup pour ses business en Somalie et particulièrement les trafics d’armes et les blanchiments d’argent des groupuscules extrémistes, la piraterie et autres.

Étant isolé et voyant venir les pressions régionales et internationales, Guelleh tente de jouer la carte de la concertation nationale.

Le Chef de l’État débutera dès mercredi, au Palais Présidentiel, de série de consultations avec les Représentants des partis politiques djiboutiens, l’opposition maison.

Lors de cette réunion, le Président Ismaël Omar Guelleh ne manquera pas d’évoquer l’évolution du paysage politique national et régional.

Audience interactive par excellence, les responsables en chef des partis politiques djiboutiens, partis politiques maison ou clones, prendront également la parole pour faire connaître leurs visions et approches.

Pour Guelleh, les tentatives de discussion avec l’opposition djiboutienne de l’extérieur n’a toujours pas donné les résultats escomptés bien que certains sectaires, tel que le MRD de Daher Ahmed Farah remue ciel et terre pour se faire accepter par le régime clanico-mafieux de Djibouti (voir l’appel que Daher Ahmed Farah a adressé à Guelleh).

Hassan Cher

https://drive.google.com/drive/folders/1enlUiuIgrsd-Yqk6stuUSWADUTfy7aB5?usp=sharing


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared