Afrique : Djibouti à l’affiche de la semaine de la Mode de Londres sur le label de la saison Printemps / Été 2017.

En juin dernier, dans une décision radicale qui pourrait façonner la manière dont l’industrie de la mode évolue, le fondateur de Maharishi, Hardy Blechman, a retardé le lancement de sa collection Printemps / Été de six mois. Au lieu de la présenter à la Fashion Week de Londres du 10 au 13 juin 20167 il a préféré la dévoiler au public au cours de la LFWM du 6 au 9 janvier 2017.

Bien que d’autres labels aient été lents à suivre son exemple, le phénomène «voir maintenant, acheter maintenant» est à la hausse dans un mouvement qui signifie que les consommateurs n’auront pas à attendre six mois pour se procurer les derniers articles. Ce qui, dans le cas de la production Printemps / Été de 2017 de Maharishi, prend la forme d’une collection vibrante influencée par les vêtements nord-africains et djiboutiens qui bénéficient d’une riche palette d’ocre, de terre cuite et de noir de Coltan. Envoyée sur la piste avec une bande sonore d’inspiration africaine animée par le producteur nord-londonien (et collaborateur de Frank Ocean) Vegyn, et comme artiste principal Emmanuel Jal, un musicien et ancien enfant soldat sud-soudanais né en 1980.

La nouvelle collection de Maharishi a été l’un des points forts incontestés de London Fashion Week Men’s January 2017 – LFWM.

D’après des interviews que le fondateur de Maharishi, Hardy Blechman, a accordé au média, il a choisi pour sa collection de la saison Printemps / Été des vêtements traditionnels africains adaptés aux exigences du temps et de la mode. La djellaba fut le clou de la collection avec une adaptation aux styles Nord-Africains et djiboutiens.

Maharishi choisi chaque saison un nouveau thème qui relate ou touche une situation particulière dans une région ou pays du monde et celui adopté pour la saison Printemps / Été fut « Tour of Africa ». Dans l’un de ses interviews accordées aux médias au cours des soirs de la Fashion Week, Hardy Blechman a expliqué le choix de ses thèmes comme ceci :

« J’ai commencé avec le sujet de la guerre du Vietnam qui a lieu dans les années 1960, qui était une guerre symbolique et le premier à être projeté à la télévision. C’est aussi l’une des premières guerres où les gens ont ramené des souvenirs «des blousons tour jackets», une de nos premières inspirations: le motif de la bande de tigres dans cette collection était le modèle américain de la guerre du Vietnam et la naïve carte brodée est symbolique de la veste de tournée vietnamienne. Pour cette collection Printemps / Été 2017, la tournée est d’Afrique et fait référence à la nouvelle que les Chinois ont ouvert une base militaire à Djibouti, après ceux des Américains, des Français et des Japonais. Plus 1% de la population de Djibouti est actuellement des soldats étrangers, qui seraient là pour stabiliser la région. Le deuxième point de référence est les guerres civiles dans la région du grand Lac qui ont déplacé des gens dans une course fou pour l’exploitation des ressources de Coltan. »

Hardy Blechman qui était dans le commerce international de vêtements militaires et industriels excédentaires, a créé l’entreprise Maharishi en 1994. Il produit du chanvre et d’autres vêtements de fibre naturelle ainsi que le recyclage des vêtements de travail et excédent militaire. Le nom de l’entreprise et l’usage des produits naturels pour la confection des habits fait référence au célèbre Maharishi Mahesh Yogi, né Mahesh Prasad Varma ou Mahesh Srivastava selon les sources, qui est un maître spirituel indien fondateur du mouvement de Méditation transcendantale.

Hassan Cher

 


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :