Somalie: le nouveau gouvernement dissous à peine proposé

les vieux déments de la somalieLe nouveau Premier ministre somalien a dissous samedi son gouvernement, présenté il y a moins d’une semaine, devant l’opposition du parlement et le risque d’un vote de défiance.
Omar Abdirashid Ali Sharmarke, qui a remplacé le mois dernier son prédécesseur victime de son conflit avec le président Hassan Sheikh Mohamud, avait publié dimanche un projet de cabinet de pas moins de 60 membres qui devait obtenir l’aval des députés.
« Le Premier ministre a dissous la liste annoncée récemment et a demandé deux semaines de plus pour former un nouveau gouvernement », a déclaré le président du Parlement, Mohamed Osman Jawari.
Le chef du gouvernement a expliqué dans une lettre au Parlement avoir pris en compte « les sentiments des législateurs », évitant ainsi le risque d’un vote de défiance.
Cette décision illustre les difficultés à concilier les intérêts des différents clans qui règnent sur la politique du pays, dont chacun réclame sa part de pouvoir à Mogadiscio où affluent des milliards de dollars d’aide internationale destinée à consolider le retour de la paix après plus de vingt ans de guerre civile.
La Somalie doit se doter l’an prochain d’une nouvelle Constitution et procéder à des élections alors que les islamistes shebab, bien qu’en recul, continuent de lancer régulièrement des attaques et commettre des attentats.
Le pays est privé de réelle autorité centrale depuis la chute du régime autoritaire du président Siad Barre en 1991. Il reste plongé dans le chaos, livré aux milices de chefs de guerre, groupes armés islamistes et gangs criminels.

AFP


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :