SUD SOUDAN: L’UA insiste sur l’urgence pour les belligérants du Soudan du Sud de conclure une trêve

UA-DRAPEAULa présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Nkozasana Dlamini-Zuma, a demandé aux belligérants du Soudan du Sud d’instaurer un cessez-le- feu, indique un communiqué de l’UA publié mardi.

Elle a lancé cet appel à la suite de sa visite officielle lundi à Juba, capitale sud-soudanaise.

Pendant sa visite, Mme Dlamini-Zuma a rencontré le président sud-soudanais Salvar Kiir Mayar dit, ainsi que des détenus, accusés d’être impliqués dans le coup d’Etat avorté.

« Dans ses remarques adressées aux parties, la présidente a souligné l’urgence pour elles de signer un accord sur la cessation des hostilités, afin d’arrêter les tueries insensées survenues au Soudan du Sud et de mettre fin à la tragédie humanitaire qui se déroule dans leur pays », indique communiqué.

Mme Dlamini-Zuma a souligné que les objectifs de la Commission d’enquête sur les événements au Soudan du Sud, dont la création était exigée par le Conseil de paix et de sécurité le 30 décembre dernier, vise à améliorer le sort des victimes des violations des droits de l’homme et à aider le gouvernement sud-soudanais à identifier les facteurs nécessaires pour le renforcement des institutions sud-soudanaises, tout en offrant les opportunités de réconciliation.

Bien que les parties belligérantes aient donné des explications différentes sur les causes profondes de la crise actuelle, elles ont reconnu qu’il s’agit d’un problème politique au sein du parti au pouvoir, qui nécessite une solution politique plutôt qu’une solution militaire, souligne le communiqué de l’UA.

Selon le communiqué de l’UA, les parties en conflit partagent l’avis qu’un accord de cessez-le-feu doit être signé immédiatement et sans condition.

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :