Soudan: Khartoum expulse de son territoire une unité rebelle du Soudan du Sud

omar al-bechir - soudanL’armée du Soudan a annoncé samedi qu’elle avait expulsé une unité rebelle fidèle à Riek Machar, l’opposant rebelle au Soudan du Sud, qui après être entrée en territoire soudanais avait refusé d’être désarmée.

« Le 9 janvier, une unité de la tribu Nuer, équivalente à un bataillon d’infanterie, est entrée en territoire soudanais près de la région d’Higlieg. Elle était en fuite suite à l’avancée de l’armée du Soudan du Sud vers Bantio, chef-lieu de l’Etat riche en pétrole d’Unity, » a indiqué le porte-parole de l’armée soudanaise Al-Sawarmy Khalid Saad dans une déclaration dont Xinhua s’est procurée une copie.

Saad a expliqué qu’il n’y avait aucune présence de troupes sud-soudanaises au Soudan, précisant : « nous répétons que notre territoire est maintenant débarrassé de toute troupe étrangère et nous nous référons au droit international pour gérer ce type de situations. »

Les régions frontalières du Soudan font face à un flot de réfugiés sud-soudanais qui fuient les affrontements dans leur pays entre l’armée du Soudan du Sud et les rebelles restés fidèles à l’ancien vice-président Riek Machar.

Le Soudan a indiqué qu’il traiterait les Sud-Soudanais en fuite comme des citoyens soudanais et qu’il n’établirait pas de camps aux frontières mais autoriserait les réfugiés à rester n’importe où au Soudan.

L’armée du Soudan du Sud est parvenue vendredi à reprendre le contrôle de Bantio, et elle livre actuellement de violents combats pour reprendre la ville de Bor, chef-lieu de l’Etat de Jonglie, dernière région tenue par les forces de Machar.

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :