Kenya: Le président du Kenya ordonne l’audit de la fonction publique

drapeau KenyaPréoccupé par l’importante masse salariale, le président kényan, Uhuru Kenyatta, a ordonné un audit externe sur les ressources humaines et  la paie dans la fonction publique après qu’il a été révélé que jusqu’à 1,8 milliard de shillings kenyans est éventuellement versé annuellement à des  travailleurs fantômes.

Il a, par conséquent, ordonné aux ministères de la dévolution et du Trésor national de signer un contrat avec une firme externe de renom pour réaliser l’audit et lui remettre un rapport dans trois mois.

Cela découle des conclusions issues de l’audit partiel de huit ministères selon lesquelles les agents qui sont soit en détachement, décédés, à la retraite ou ont quitté leurs fonctions et qui ne doivent pas être rémunérés sont toujours présents dans la masse salariale de la fonction publique.

« Selon les premières informations obtenues, des économies considérables peuvent être réalisées sur les dépenses de fonctionnement en corrigeant les paiements erronés effectués par le  système », a-t-il dit.

Le président Kenyatta a déclaré que  les résultats provisoires tirés de l’audit de huit ministères révèlent qu’environ 70 millions de shillings kenyans pourraient être considérés comme des paiements irréguliers aux agents qui ont quitté le service.

Il s’est également dit préoccupé par le fait que 1,8 milliard pourrait être versé chaque année à des travailleurs fantômes.

« Si cela devait être extrapolé à l’ensemble des 18 ministères du gouvernement, en supposant que la même tendance se maintient, nous sommes susceptibles d’économiser environ 150 millions de shillings kenyans par mois et environ 1,8 milliard de shillings par an », a-t-il affirmé.

Le rapport final de cette audite devrait contribuer de manière significative au programme de rationalisation de la fonction publique actuellement mis en œuvre par le ministère de la dévolution et de la planification.

Panapress

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :