Erythrée: Red Sea Afar Democratic Organization (RSADO), une lutte méconnue du grand public.

Red Sea Afar People Land - RSADOUne politique qui ne dit pas son nom et que le président de l’Erythrée, Issayas Afewerki, avait initié il y a une dizaine d’années commence à faire son effet en Erythrée en particulier et l’Afrique de l’Est en général.

L’instauration d’un régime totalitaire a fait naitre différents organisations pacifique et militaires opposés à la politique d’Issayas Afewerki, mais a créé aussi le plus grand exode de la population érythréenne.

La Guerre Érythrée-Éthiopie s’est déroulée de mai 1998 à juin 2000 entre le deux pays a donné une nouvelle direction à la politique du régime érythréen. Il tente d’asphyxier l’Ethiopie en attaquant Djibouti par Ras-Doumeira en juin 2008 mais vu que ce plan ne semble fonctionner facilement et risque de lui couter cher, Issayas Afewerki renforce et développe un nouveau axe d’hostile contre l’Ethiopie.

L’Ethiopie de son côté apporte un soutien aux opposants du régime érythréen. Avec ces soutiens, l’Ethiopie entraine Issayas dans un programme politico-stratégique cacophonique basé sur des estimations hasardeuses.

Le Tigrigna, tribu d’Issayas Afewerki,  représente environ 52%  de la population érythréenne avec  un territoire de moins de 20.000 km2 , doit élargir sont hégémonie aux territoires des autres tribus en s’y implantant (http://www.erythree.com/milpop.htm). Les territoires ciblés appartiennent aux trois tribus suivant : Arabe, Afar et Tigré.

Sous prétexte d’harmoniser les relations de la population Erythréenne et de réduire la disparité clanique sur le territoire nationale, Issayas implante une forte communauté de son tribu, les tigrigna, dans la région Afar au point que ce dernier cède la gestion des localités ancestrales au conquérant venu du Nord.

L’expropriation à grande échelle et la privation de leurs droits fondamentaux conduit le peuple Afar de l’Erythrée à prendre les armes. Red Sea Afar Democratic Organization (RSADO), est officiellement née vers 2008.

L’organisation est animée de l’extérieur par la diaspora Afar basée au Yémen, Addis-Abeba, Suède et Canada. Elle dispose une rébellion armée qui reçoit de l’Ethiopie le plus important soutien. Politiquement parlant, l’organisation, née d’un mécontentement, connait une maturité galopante et quelques politiciens Afars de Djibouti commencent à s’y intéresser.  Deux tendances politiques, encore sans impact sur la structure dirigeante, se sont formées depuis peu à l’intérieur de l’organisation. Il s’agit de la tendance pro rattachement à Djibouti et celle pro de la déclaration d’un état Afar indépendante.

« Prochainement nous allons relater dans un article comment la conquête des Tigrigna des terres ancestrales des Afars  est les prémices d’un grand projet d’Issayas Afewerki. Ce projet dénommé LA CEINTURE D’HOSTILITE ERYTHREENNE part de Massawa, à Degeh-bur, Kismaayo et arrive à Sidamo. »

Hassan Cher

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :