Djibouti : La négligence tue au sein de l’hôpital à Djibouti, un massacre programmé…

IOG - hôpitalIl devait être dimanche, vers midi, au centre d’accouchement DAR EL HANAN, le personnel devait accueillir les jeunes talents, de la fameuse émission télévisée qui divertit les djiboutiens actuellement faute de réponse adéquates aux préoccupations et revendications légitimes du peuple djiboutiens. Beaucoup de nos pauvres mères meurent de cette négligence irresponsable des médecins cubains, ou formé à Cuba.

Des accouchements forcés, des hémorragies, des ruptures de l’utérus à répétition, même après avoir payé les frais d’accouchement sans oublier les sous tables, exigés à grandes échelles dans tous les domaines de la vie quotidienne…. Il faut impérativement débourser 5000 francs pour un pauvre, 30.000 francs pour un mieux portant, voir 80.000 francs pour un fortuné, pour le même résultat.

Dimanche, une femme commence à enfanter le matin, tout le monde est pris ou détourné par la fièvre du régime que sont ses pseudo jeunes talents , il a fallu jusqu’à minuit pour agoniser et rendre son âme , une négligence adoubée d’une non-assistance, c’est dire que les djiboutiens et la fonctions de sage-femme est devenue immorale. Un moyen comme un autre pour engranger à qui peut débourser mieux, pendant ce temps nos dignes mères djiboutiennes meurent dans ce désengagement animal.

Ainan Ainan

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :